Fermer

Libye: Khalifa Haftar ferme l'aéroport de Tripoli, à la veille de la réunion d'Alger

Mise à jour le 31/01/2020 à 16h58 Publié le 31/01/2020 à 16h54 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Bombardement de l'aéroport de Tripoli
© Copyright : DR

#Algérie : L’aéroport de Tripoli a été fermé mercredi soir après des menaces des forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, alors qu’Alger s’apprête à accueillir jeudi une réunion ministérielle des pays voisins de la Libye.


«Tout survol de la capitale par un avion militaire ou civil sera considéré comme une violation du cessez-le-feu » instauré depuis le 12 janvier à l’initiative de la Russie, alliée de Khalifa Haftar, et de la Turquie, soutien du Gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU, a déclaré mercredi soir le porte-parole du maréchal Haftar, Ahmad al-Mesmari.

« Tout avion militaire ou civil quelque soit son appartenance survolant la capitale sera détruit », a-t-il mis en garde.

Ahmad al-Mesmari a accusé le GNA d’utiliser l’aéroport international de Mitiga à des fins militaires et comme base pour les soldats turcs envoyés par Ankara en soutien à cet exécutif.


>>>LIRE AUSSI: Libye. Violation de l'embargo: Ankara prise en flagrant délit

La direction de l’aéroport a annoncé plus tard une nouvelle suspension du trafic aérien « jusqu’à nouvel ordre » et le transfert des vols vers Misrata, 200 km plus à l’est.

Plus tôt dans la journée, les vols avaient été suspendus durant quelques heures, à la suite de la chute de six roquettes dans le secteur de l’aéroport.
Le 31/01/2020 Par Le360 Afrique - Afp