Fermer

Vidéos. Qatar 2022: le Burkina Faso a demandé à ne pas jouer à Alger à cause de l'état catastrophique de la pelouse

Mise à jour le 21/10/2021 à 16h06 Publié le 21/10/2021 à 15h52 Par Mar Bassine

#Sports
CAN 2019: Les Fennecs de Belmadi sortent d'une longue traversée du désert
© Copyright : DR

#Algérie : Les Fennecs algériens pourraient être amenés à jouer hors de leur pays, leur dernier match comptant pour les qualifications à la Coupe du monde 2022 devant avoir lieu au Qatar. Selon la presse locale, les Etalons burkinabè auraient dénoncé une pelouse du stade Moustapha Tchaker dans un piteux état.


L'entraîneur algérien Belmadi aurait gagné à se taire plutôt que de dénoncer sans cesse la qualité catastrophique des pelouses des stades de football algériens. En effet, la Fédération burkinabè l'aurait pris au mot et introduit une demande de délocalisation du match comptant pour la 6e journée des qualifications pour la Coupe du monde Qatar 2022.

C'est en tout cas, ce qu'annonce la presse algérienne, notamment le site d'information Fennec Football, qui titre "Eliminatoires Coupe du Monde 2022 : le Burkina Faso joue un sale coup à l’Equipe d’Algérie !".

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Qatar 2022. Groupe A: le Burkina Faso accroche les Fennecs à Marrakech

Il faut reconnaître que c'est le premier concerné par la qualité des pelouses algériennes, en l'occurrence Djamel Belmadi, l'entraîneur des Fennecs, qui l'a dénoncée avant même que le Burkina Faso ne s'en inquiète. Il a en effet clairement abordé le sujet, le 2 septembre avant de recevoir les Djiboutiens, que l'équipe algérienne a quand même battu sur un large score de 8 buts à 0: "J'ai évoqué la problématique du stade Tchaker dès ma venue en juillet 2018, mais j'ai l'impression que les choses n'ont pas changé", avait-il dit en conférence de presse. "Et si elles changent, c'est juste le temps d'une date FIFA", ajoute-t-il. En d'autres termes, on fait juste du rafistolage, sans qu'une longue solution durable ne soit adoptée.



Il a eu exactement le même discours, quelques jours plus tard, après avoir affronté les Etalons burkinabè à Marrakech et surtout goûté aux joies de fouler une vraie pelouse. "La pelouse du terrain (de Marrakech, Ndlr) est de meilleure qualité et bizarrement, il fait des températures beaucoup plus élevées à Marrakech qu'à Alger", avait-il déclaré.



Jointe par Le360 Afrique à Ouagadougou, les responsables de la Fédération burkinabè ont confirmé avoir demandé le déplacement du match, en niant qu'ils souhaitaient que le dernier match du groupe A se joue dans un autre pays. Ils veulent "juste un autre terrain, mais toujours en Algérie", ont-il dit.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Qatar 2022: l'Algérie domine le Niger à Niamey et se rapproche des barrages

Sauf que le terrain du Stade Moustapha Tchaker est le meilleur en Algérie. S'il est écarté par les instances de la FIFA, la question se posera alors de savoir lequel pourrait bien être en mesure de recevoir un match international.

Pour l'heure, les autorités algériennes avancent au pas de charge pour trouver une solution au plus vite. Ainsi, le gouvernement algérien a été déchargé du dossier de la gestion de la pelouse de Moustapha Tchaker au profit de la Fédération, laquelle a chargé à son tour une société privée pour régler au plus vite cette question.

Pour rappel, le dernier match de la poule A entre l'Algérie et le Burkina Faso aura des allures de finale, dans un groupe où seule une équipe, la première, sera qualifié pour le troisième et dernier tour des éliminatoires. En effet, à deux journées de la fin de la deuxième phase, l'Algérie et le Burkina Faso sont encore au coude à coude, avec 10 points chacun. Et si l'Algérie, largement favorite au vu de ses derniers résultats et parce qu'en plus elle jouera à domicile, devait échouer, cette défaite priverait le continent de l'un de ses meilleurs représentants pour la Coupe du monde au Qatar en novembre 2021.
Le 21/10/2021 Par Mar Bassine