Fermer

Tourisme: en huit mois, plus de 1,8 million d’Algériens ont visité la Tunisie

Mise à jour le 17/09/2019 à 13h21 Publié le 16/09/2019 à 14h25 Par Karim Zeidane

#Economie
Tourisme tunisien
© Copyright : DR

#Algérie : La Tunisie a reçu 6,5 millions de touristes depuis le début de l’année. L’Algérie voisine, avec 28% des arrivées, consolide sa position de premier émetteur de touristes vers la Tunisie.

La Tunisie est en passe de réussir son pari d’accueillir 9 millions de touristes pour 2019. A la date du 10 septembre dernier, le pays a ainsi accueilli 6,5 millions de touristes. Les stations balnéaires ont en effet fait le plein de vacanciers durant la période estivale.

Il est fort probable que le pays dépasse même la barre des 9 millions de touristes à fin 2019, si, comme les années passées, le secteur réalise de bonnes performances durant les fêtes de fin d’année. Ce serait alors une première, depuis la révolution du Jasmin de février 2011.


LIRE AUSSI: Tourisme: le Maroc, troisième pourvoyeur de touristes à l’Algérie


Cette performance, la Tunisie la doit en partie à son voisin immédiat, l’Algérie. Selon le directeur de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) en Algérie, Fouad El Oued, plus de 1,8 million d‘Algériens se sont rendus en Tunisie, soit 29% des visiteurs enregistrés depuis le début de l’année. Ce chiffre est en hausse de 15% par rapport à son niveau à la même période, l’année dernière.

La Tunisie demeure ainsi la principale destination des Algériens. Cette situation pourrait même s’améliorer davantage, étant donné les restrictions sur les visas imposées par de nombreux pays européens, dont la Turquie, aux touristes algériens.

A cette donnée, s’ajoute le fait que malgré d’énormes potentialités, l’Algérie manque cruellement d’infrastructures hôtelières et touristiques.


LIRE AUSSI: Tunisie. Tourisme: un modèle en panne, malgré une belle croissance


Les professionnels du tourisme tunisien espèrent donc capter entre 3 et 4 millions de touristes algériens en 2019, contre 2,7 millions en 2018, soit 35% des 7 millions de visiteurs enregistrés par la Tunisie l’année dernière.

Toutefois, en continuant à miser sur un tourisme de masse à prix bradés, donc peu rémunérateur, le pays (et les Tunisiens) profitent peu de cet afflux de touristes.
Le 16/09/2019 Par Karim Zeidane