Fermer

Tourisme: le Maroc, troisième pourvoyeur de touristes à l’Algérie

Mise à jour le 12/01/2019 à 12h03 Publié le 10/01/2019 à 15h11 Par Moussa Diop

#Economie
Algérie Tourisme
© Copyright : DR

#Algérie : L’Algérie a attiré 2,02 millions de touristes en 2018. Les Maghrébins constituent de loin les premiers visiteurs du pays, et le Maroc est le troisième pourvoyeurs de touristes à son voisin de l'Est. Les détails.

Hormis la Libye, l’Algérie est le maillon faible du tourisme en Afrique du Nord, Egypte comprise. Malgré son énorme potentiel, le pays se positionne en effet très loin derrière le Maroc, l’Egypte et la Tunisie, trois pays à vocation touristique et ayant fait de ce secteur l'un des vecteurs de leur développement. 

Ainsi, au terme de l’année 2018, alors que le Maroc et la Tunisie affichent des niveaux d’arrivées de touristes record de respectivement 12,5 millions et 8,3 millions de touristes, l’Algérie se retrouve, quant à elle, avec environ 2,02 millions de touristes ayant foulé son sol. 


LIRE AUSSI: Tourisme en Afrique du Nord: le Maroc consolide sa position de leader


Plus en détails, ce sont les Tunisiens qui constituent plus de la moitié des touristes ayant séjourné en Algérie en 2018. Proximité géographique oblige, ils sont environ 1,26 million de Tunisiens à avoir franchi la fronière entre ls deux pays en 2018, soit 62,50%.

Il faut aussi noter que l’Algérie est le premier pourvoyeur de touristes à la Tunisie et qu’ils ont été un peu plus de 3 millions d’Algériens à s’être rendus en Tunisie en 2018.

Loin derrière les Tunisiens, arrivent les Français avec 221 707 touristes en 2018, soit 11% des arrivées de touristes en Algérie.


LIRE AUSSI: Tourisme: les 10 destinations africaines les plus prisées


Le Maroc est le troisième pourvoyeur de touristes à l’Algérie. En effet, ils sont 80.317 Marocains à avoir visité le pays au titre de l’année écoulée, soit 4% des visiteurs étrangers.

Face à ce faible engouement des touristes pour la destination Algérie, les autorités comptent investir davantage dans ce secteur qui pourrait devenir l’une des locomotives de l’économie du pays, grâce au potentiel énorme dont dispose le pays: un littoral de 1.600 km, une cité antique (Djémila), un époustouflant canyon dans les Aurès, le majestueux mont d'Assekrem dans les montagnes du Hoggar dans le sud du pays, les gravures rupestres, le désert saharien, les oasis, etc.


LIRE AUSSI: Tunisie. Tourisme: un objectif de 9 millions de touristes pour 2019


Mais il faudra, pour cela, dépasser de nombreux écueils qui bloquent le développement du secteur touristique dans le pays: absence d'infrastructures touristiques, problème de sécurité, absence de volonté politique, faible ouverture du ciel à la concurrence, etc. 

Et surtout du fait d'une économie qui repose uniquement sur la rente pétrolière, l'Algérie est, de fait, aujourd'hui inexistante sur la carte touristique mondiale.

Le secteur touristique en Algérie compte actuellement 1.368 établissements hôteliers, toutes catégories confondues, pour un total de 119 130 lits. Une capacité d'accueil encore bien faible... 
Le 10/01/2019 Par Moussa Diop