Fermer

Tourisme en Afrique du Nord: le Maroc consolide sa position de leader

Mise à jour le 24/02/2018 à 19h25 Publié le 24/02/2018 à 19h01 Par Moussa Diop

#Economie
marrakech
© Copyright : DR

#Maroc : En Afrique du Nord, le Maroc confirme sa position de première destination touristique devant l’Egypte et la Tunisie. Le Royaume et la Tunisie ont battu leur record de fréquentation. Toutefois, l’Egypte compte retrouver sa place de leader africain.

Selon les données de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le marché mondial du tourisme a progressé en 2017, comparativement à 2016, de 5% pour s’établir à 1,32 milliard de visiteurs. La région Afrique du Nord confirme la reprise de ce secteur stratégique au niveau de la région après la chute de l’activité sous les effets combinés du Printemps arabe, de la crise économique mondiale et surtout des impacts de l’insécurité liée aux actes terroristes. Elle a affiché la plus forte progression en termes d’arrivée avec une hausse de 13% des arrivées de touristes.

Plusieurs facteurs ont contribué à la reprise des secteurs touristiques des pays de la région: plus grande sécurité, promotions touristiques, suppression des visas au profit des touristes chinois, reprise de l’économie mondiale, notamment européenne, etc.


LIRE AUSSI: Tourisme: la reprise s’amorce en Afrique du nord, mais reste fragile


Dans le contexte, les pays de la région ont mis les bouchées doubles pour attirer les touristes, de plus en plus nombreux à voyager. Le Maroc et la Tunisie ont pu battre leurs records d’arrivées de touristes alors que l’Egypte est engagée sur un trend qui devrait la mener à son niveau d’avant la révolution.

Maroc: un record de 11,35 millions de touristes
marrakech
© Copyright : DR

Le Maroc maintient le nombre de ses visiteurs au dessus de la barre des 10 millions de touristes. Au terme de l’exercice 2017, le Royaume a accueilli 11,35 millions de touristes, un chiffre record en hausse de 10%, comparativement à celui de l’exercice précédent. En détail, les arrivées des touristes étrangers ont progressé de 15% à 5,864 millions, alors que celles des Marocains résidents à l’étranger (MRE) évoluaient de 5% à 5,484 millions.

Les principaux marchés émetteurs de touristes vers le Royaume sont la France, l’Espagne et l’Allemagne. Les pays émergents (Chine, Russie, Brésil, etc.) sur lesquels une attention particulière est accordée.


LIRE AUSSI: Tourisme: Top 5 des pays africains les plus compétitifs


Du côté des nuitées, celles-ci ont augmenté de 15% pour atteindre 22,09 millions de nuitées, en hausse de 15% par rapport au niveau de 2017, permettant au taux d’occupation des établissements d’hébergement classés d’atteindre 43%.
Parallèlement au niveau record des arrivées de touristes, le Royaume a vu également ses recettes de voyages enregistrer une hausse de 8,64% pour atteindre un niveau record de 6,16 milliards d’euros.

Ces performances sont le fruits de nombreux facteurs dont la proximité géographique avec les principaux marchés émetteurs (France, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, etc.), le renforcement des liaisons aériennes avec la création de nouvelles lignes aériennes, les promotions auprès des pays émetteurs, la stabilité politique, la sécurité et la sureté, etc.

Tunisie: les chiffres d’avant révolution
tourisme tunisie
© Copyright : DR

2017 a été l’année de la reprise du tourisme tunisien. En effet, le pays a enregistré 7,05 millions de touristes, soit une progression de 23,2% par rapport au niveau enregistré en 2016. C’est dire que le pays revient de loin en dépassant le niveau record de 6,9 millions de touristes établi en 2010, quelques semaines avant le début de la révolution de 2011. Le pays a surtout effacé l’année catastrophique de 2015 marquée par les attentats du Musée de Bardo et de la plage de Sousse.

A noter que le marché tunisien est dominé par les touristes algériens. Ils ont été 2,5 millions à visiter la Tunisie, soit plus de 35,5% des arrivés de touristes. Ceux-ci devancent de loin les français dont le nombre a toutefois augmenté de 40% à 0,57 million de touristes. A noter le retour des touristes européens qui s’étaient détournés du pays après les attaques terroristes qui ont ciblé en 2015 particulièrement les européens.


LIRE AUSSI: Afrique-Tourisme: le nombre de touristes chinois en hausse de 50% annuellement


Ainsi, en 2017, le nombre de touristes européens a progressé de 19,5%. Cependant, ce sont essentiellement les français et les allemands qui sont derrières ces progressions et qui représentent respectivement 45,5% et 40,8% des visiteurs européens de la Tunisie durant l’année écoulée.

Quant aux recettes, celles-ci se sont établies à 2.700 millions de dinars tunisiens, soit environ 906 millions d’euros (1 euro étant égal à environ 2,98 dinars tunisiens), en augmentation de 16,3% par rapport au niveau de 2016.

Egypte: 2017 annonce de bonnes perspectives pour 2018
Tourisme Egypte
© Copyright : DR

Après l’année catastrophique 2015 marquée par l’explosion d’un avion russe transportant des touristes au dessus du Sinaï, le tourisme égyptien a renoué petit-à-petit avec la croissance. Après 5,4 millions de touristes enregistrés en 2015, le pays des pharaons qui trônait à la tête du tourisme africain en termes d’arrivées a accueilli 8,3 millions de touristes en 2017, soit un nombre en progression de 53,70%.

Outre l'amélioratin de la sécurité, l'Egypte a fortement tiré profit de la dépréciation de la monnaie locale suite à la décision du gouvernement de laisser la livre flotter face au dollar, rendant ainsi la destination égyptienne plus compétitive par rapport aux destinations de la région. 

Une performance tirée par les arrivées de touristes européens dont le nombre a augmenté de 81% passant de 2,6 millions en 2016 à 4,7 millions en 2017. Ce sont les allemands qui arrivent en tête des visiteurs européens du pays des pharaons avec 1,3 million de touristes en progression de 40%, devant les ukrainiens dont le nombre a doublé pour atteindre 700 000 touristes.

Rappelons qu’en plus des effets de la révolution et de l’insécurité, le secteur du tourisme égyptien a été durement touché par l’explosion d’un avion russe en octobre 2015 conduisant la Russie à suspendre ses vols vers l’Egypte et le Royaume-Uni vers Sharm El-Sheikh. Or, ces deux pays représentent l’essentiel des touristes étrangers visitant cette station balnéaire.


LIRE AUSS: Egypte. Tourisme: la reprise des vols russes prévue en février 2018


Du côté des recettes, celles-ci ont atteint 7 milliards de dollars en 2017, contre 3,4 milliards de dollars en 2016, soit une progression de 105%.

Reste que le pays est encore loin de son niveau record de 2010 lorsque le pays a enregistré 14,7 millions de touristes. Ainsi, du côté des perspectives, le tourisme égyptien devrait confirmer sa reprise en 2018 grâce aux effets combinés de la reprise des vols russes, de l’amélioration de la sécurité grâce à la lutte acharnée menée contre les terroristes du groupe Daech, la promotion de la destination auprès des pays émetteurs, l’exonération de visas aux chinois (la Chine étant devenue le premier pays émetteur de touristes) et bien évidemment les richesses culturelles uniques de la destination Egypte. Autant de facteurs sur lesquels le pays des pharaons compte pour retrouver sa place de leader du tourisme africain. 


Le 24/02/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi