Fermer

Maghreb: la réouverture de la ligne ferroviaire Alger-Tunis reportée sine die

Mise à jour le 29/08/2018 à 16h16 Publié le 28/08/2018 à 17h41 Par Mar Bassine

#Politique
Maghreb: le train Tunisie-Algérie reportée sine die
© Copyright : DR

#Algérie : Tunisiens et Algériens devront encore attendre avant de voir les deux pays reliés à nouveau par une ligne de transport ferroviaire


Pour se rendre tranquillement en Tunisie à bord d'un train, les Algériens devront attendre. C'est Yassine Bendjaballah, le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires algériens (SNTF) qui apporte la précision sur ce projet. Le lancement de ladite ligne est reporté jusqu'à nouvel ordre. Selon lui, les rails tunisiens ne seraient pas aux standards internationaux et ne conviennent pas aux locomotives modernes que possèderait l'entreprise de chemins de fer qu'il dirige. 

Il estime ainsi que l'état de vétusté de la voie ferrée en Tunisie nécessite une mise à niveau globale à laquelle des équipes compétentes sont dédiées. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie-Tunisie: fermeture des postes frontaliers, mais Tunis dément

Néanmoins, ce retard s'explique aussi par la crise que traverse l'Algérie qui l'empêche de poursuivre le développement des infrastructures. Beaucoup de projets y sont à l'arrêt, ce que Bendjaballah se garde de clarifier. 

Cette ligne est appelée à jouer un rôle majeur dans les échanges entre les deux pays. Si l'Algérie n'a pratiquement pas de produits qu'elle est en mesure d'exporter vers la Tunisie, cette dernière aura l'opportunité de vendre ses produits manufacturés et agricoles. De même, le petit voisin de l'est est la destination favorite des Algériens dont l'érosion du pouvoir d'achat constitue un frein pour aller vers d'autres pays un peu plus chers, comme l'Espagne, la France ou le Maroc. 

Il convient de rappeler que cette réouverture de la ligne Alger-Tunis traine depuis plusieurs mois. Elle était prévue le 1er mai 2017, soit il y a bientôt 16 mois. Mais c'est à la dernière minute que des raisons techniques avaient été évoquées. 
Le 28/08/2018 Par Mar Bassine

à lire aussi