Fermer

Algérie-Tunisie: fermeture des postes frontaliers, mais Tunis dément

Mise à jour le 06/05/2017 à 20h38 Publié le 03/05/2017 à 17h22 Par Karim Zeidane

#Politique
poste frontalier Algérie-Tunisie
© Copyright : DR

#Algérie : L’Algérie aurait décidé de fermer ses postes frontaliers avec la Tunisie. L'objectif serait d’éviter d’éventuels attentats terroristes sur son territoire pendant les élections législatives. Cependant, Tunis dément l'information, ce qui laisse penser qu'il y a juste un renforcement de la sécurité.

Kiosque le360 Afrique: En dépit de la mobilisation de 45.000 policiers et d’autres forces de l’armée algérienne, les craintes d’attentats demeurent élevées.

Face à cette situation, les autorités algériennes auraient, selon le site d’information tunisien kapitalis.com, citant une source militaire algérienne à «Anba Tounes», «l’Algérie, qui organise ce jeudi 4 mai 2017 des élections législatives, a décidé de fermer ses points frontaliers terrestres avec la Tunisie».

La fermeture provisoire des postes frontaliers serait prévue de la soirée du mercredi 03 mai au vendredi 05 mai 2017.

Cependant, les autorités tuisiennes ont démenti l'information, ce qui met dans le doute les nombreux camionneurs et les passagers empruntant régulièrement la frontière. 


LIRE AUSSI : Algérie: 44.500 policiers mobilisés pour les élections législatives


Mais le journal  ajoute que cette décision aurait été prise par le président algérien Abdelaziz Bouteflika sur la base des rapports établis par les responsables de l’armée et de la sécurité du pays «pour parer à d’éventuels attentats terroristes qui pourraient perturber le cours des élections».

Selon toujours la même source, cette décision «est basée sur des renseignements indiquant que des groupes terroristes envisagent de perpétrer des attentats simultanément avec la tenue des élections législatives en Algérie». Cette crainte a été renforcée par le démantèlement d’une cellule terroriste dimanche dernier à Sidi Bouzid et qui préparait des attentats durant le mois de ramadan. Elle serait aussi à l’origine du report du démarrage de la ligne ferroviaire devant relier la Tunisie et l’Algérie.


LIRE AUSSI : Vidéo. les Algériens plus passionnés par les élections françaises que par leurs législatives


Toutefois, il  aurait une exception à cette fermeture, puiqu'un poste frontalier restera ouvert. Le passage sera règlementé sachant qu’il sera «interdit aux Tunisiens de moins de 45 ans de passer les frontières vers l’Algérie et le passage de la frontière ne sera permis que pour des cas précis et pour des raisons humanitaires», explique kapitalis.com.

Enfin, rappelons que pour cette élection législative, ce sont plus de 23 millions d’électeurs qui sont appelés aux urnes pour élire 462 députés de l’Assemblée populaire nationale (APN). Reste que les Algériens sont peu passionnés par cette élection législative jugée pourtant cruciale par nombre d'observateurs du fait des "garanties institutionnelles en matière de transparence.
Le 03/05/2017 Par Karim Zeidane