Fermer

Algérie: 44.500 policiers mobilisés pour les élections législatives

Mise à jour le 03/05/2017 à 14h20 Publié le 02/05/2017 à 12h37 Par Karim Zeidane

#Politique
élection
© Copyright : DR

#Algérie : Les élections législatives du 4 mai en Algérie sont considérées à haut risque. Pour faire face à la situation, les autorités n’ont pas lésiné sur les moyens.

Les élections législatives algériennes du 4 mai courant se dérouleront sous très haute surveillance. En effet, les autorités annoncent avoir déployé toutes les conditions nécessaires pour assurer le bon déroulement de ce rendez-vous électoral. Ainsi, selon tsa-algérie.com, pas moins de 44.500 policiers ont été mobilisés pour garantir la sécurité du scrutin au niveau des bureaux et des centres de vote. Ils seront en charge de l’inspection de toutes les structures de vote, de la sécurisation du transport des urnes et de la sécurité des bureaux durant tout le scrutin.


LIRE AUSSI : Algérie: quand le clan se dispute la "propriété" Bouteflika dans les législatives


Par ailleurs, pour protéger les observateurs et les médias étrangers, des brigades spéciales ont été mises en place. De même, les forces aériennes sont mises à contribution avec un déploiement d’hélicoptères dans les grandes villes pour contribuer à la sécurité de cette élection jugée cruciale pour l'Algérie. En outre, et pour parer à toute tentative terroriste, la sécurité a été renforcée au niveau des chancelleries et des institutions nationales et internationales.


LIRE AUSSI : Algérie : de l'Assemblée populaire nationale à l'APN S.A.


Bref, pour le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Gaïd Salah, «toutes les mesures sécuritaires ont été prises en vue d’assurer le bon déroulement de ces élections législatives». Quant à la méthode, «nous avons veillé à adopter une approche de terrain avec précaution et anticipation, afin d’assurer la sécurité et la stabilité à travers l’ensemble du territoire national et tout le long de nos frontières nationales», a expliqué Gaïd Salah.

Avec ces mesures sécuritaires, les autorités algériennes comptent faire face aux mouvements d’humeur des populations, aux contestations sociales et surtout anticiper d'éventuelles attaques terroristes.

A noter que plus de 23 millions d’électeurs sont appelés aux urnes jeudi prochain pour élire leurs 462 représentants à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Cette élection revêt un caractère particulier en ce sens que, pour la première fois, des garanties constitutionnelles de transparence et d’équité sont annoncées!
Le 02/05/2017 Par Karim Zeidane