Fermer
#Economie

Vidéo. Algérie: une accusation de corruption que le PDG de la Sonatrach n'est pas près d'oublier

Mise à jour le 01/05/2018 à 14h49 Publié le 01/05/2018 à 14h48 Par Karim Zeidane

#Algérie : La conférence de presse du PDG pour présenter le bilan 2017 de la Sonatrach a été marquée par un incident gravissime. Une employée de la puissante compagnie nationale algérienne a dénoncé la corruption et la «hogra» qui rongent la première entreprise d’Algérie.

Abdelmoumen Ould Kaddour, le puissant patron de la Sonatrach –Société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures-, entreprise qui assure plus de 95% des recettes d’exportation de l’Algérie, a été mis mal à l’aise par une de ses employés.

Celle-ci a fait irruption dans la salle de conférence de presse où le PDG animait une rencontre avec les journalistes pour présenter les résultats de la Sonatrach au titre de l’exercice 2017.


LIRE AUSSI: Algérie. Nouveau PDG de Sonatrach: le clan Bouteflika met la main sur la machine à cash algérienne


L’employée a dénoncé, à haute voix, la corruption qui ronge l’entreprise et la «hogra» en déclarant être victime d’insultes, de violences et d’humiliations. La femme a également déclaré avoir été témoin d'une pratique de pots-de-vin au sein de la compagnie. Elle a déposé un dossier devant le PDG de la Sonatrach comprenant certainement des preuves ce qu'elle avançait.


LIRE AUSSI: Algérie: un rapport très critique du département d’Etat américain sur la corruption


L’interruption a mis mal à l’aise le PDG de la Sonatrach qui, ne pouvant piper mot, s'est contenté de présenter des excuses aux journalistes après que le service d’ordre ait évacué la salariée de la salle de conférence. Mais le mal était fait.
Le 01/05/2018 Par Karim Zeidane