Fermer

Vidéos. Législatives en Algérie: les champions du bourrage d'urnes en action

Publié le 05/05/2017 à 17h34 Par Younès Tantaoui

#Politique
Algérie les champions du monde du bourrage d'urnes en action
© Copyright : DR

#Algérie : Des scènes incroyables se sont déroulées dans les bureaux de vote en Algérie ce jeudi 4 mai dans le but d'éviter l’affront d’un très faible taux de participation. Heureusement, certains n'ont pas hésité à les filmer pour montrer au monde la réalité des "législatives" dans ce pays.

Ce vendredi 5 mai, les premières estimations sur le taux de participation tablent sur un score supérieur à celui de 2012, soit plus de 42%, alors qu’à la veille des législatives, tout le monde prédisait une très faible participation des électeurs.

Surpris par ce revirement de tendance incroyable, nos confrères de lematindz.net ont tout de même apporté une explication qui ne laisse aucun doute sur les magouilles du régime pour gonfler les chiffres des élections, une pratique très courante depuis des années dans ce pays, mais qui est révélée au grand jour grâce aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux.

Une compilation de vidéos publiées par notre confrère algérien prouve en effet que des scènes totalement irréalistes se sont jouées dans les bureaux de vote au moment de l’ouverture des urnes.

D’abord, il y en a celle où on voit la lumière s’éteindre brusquement au moment du dépouillement des bulletins de vote, l’occasion rêvée pour quiconque souhaitant traficoter lesdits bulletins de vote de le faire incognito.


Ensuite, il y a ce cas incroyable où le dépouillement d’une urne fait ressortir un nombre de votes supérieur de plus de 200 voix au nombre d'inscrits sur la liste.



Dans une troisième vidéo, le stratagème est encore plus simple: un groupe de jeunes entoure l’urne et la bourre d’enveloppes contenant des votes qui, au moment du dépouillement, seront évidemment comptabilisés.




Dans une autre, on voit comment le taux de participation est gonflé grâce à un groupe de jeunes qui, malgré les protestations des personnes présentes, signent la liste des électeurs à la place de ceux qui ne se sont pas présentés pour le vote.


C’est dire qu’en Algérie, toutes les méthodes sont bonnes pour doper le taux de participation. Et c’est ce qui s’est encore passé ce jeudi 4 mai 2017.
Le 05/05/2017 Par Younès Tantaoui