Fermer

Algérie: une ridicule théorie pour justifier les insultes racistes d'Ouyahia et Messahel

Mise à jour le 25/07/2017 à 20h04 Publié le 25/07/2017 à 17h52 Par Mar Bassine

#Politique
Algérie: les insanités de Ouyahia et Messahel, un message diplomatique aux pays subsahariens
© Copyright : DR

#Algérie : Devant l'indignation générale sur le continent suite à leurs propos racistes, les autorités algériennes, notamment les ministres Ouyahia et Messahel, vont jusqu'à ridiculiser l'armée en lui faisant parler d'un complot sioniste visant à inonder le pays de migrants. Une théorie qui prête à sourire.

En Algérie la mauvaise haleine est contagieuse et se transmets du palais aux casernes quand il s'agit de parler des migrants. Après les fétides paroles d'Ahmed Ouyahia, ministres d'Etat et chef de cabinet de Bouteflika, et les puantes déclarations de Abdelkader Messahel, on a droit à une théorie la plus kafkaïenne jamais imaginée sur un problème aussi simple que la migration. 

Ramdane Hamlat, colonel de son état dans l'armée nationale du peuple, n'a pas trouvé mieux que de vouloir légitimer les injures d'Ouyahia et de Messahel en évoquant un complot sioniste. L'histoire qu'il invente n'aurait même pas pu faire un scénario de série B qui remplirait la pauvre salle de cinéma Nedjma de la Casbah d'Alger. Il s'agit d'un ramassis d'explications qui ne convainc que son auteur. 


LIRE AUSSI: Algérie: les insanités de Ouyahia et Messahel, un message diplomatique aux pays


Incohérence 


Evitant soigneusement les termes injurieux employés par Ouyahia et Messahel, le journaliste qui rapporte cette théorie du complot tirée par les cheveux affirme que "les récentes annonces faites par le gouvernement algérien au sujet des migrants africains (...) feraient suite à la découverte d’un complot visant à «noyer» l’Algérie de 6 millions de clandestins d’origine africaine afin de provoquer la déstabilisation du pays". 

Ce fameux stratagème serait ourdi par un certain officier "franco-sioniste" du nom de Joseph Caligri. L'article qui évoque vaguement des renseignements que détiendrait l'armée, quant à des flux migratoires inhabituels, revient sur des migrants qui auraient été interpellés avec du matériel sophistiqué d'espionnage et tutti quanti. 

Irresponsabilité 


Pour mieux justifier les propos injurieux tout droit venus du palais, l'auteur tend son micro à d'autres théoriciens du complot dont un soi-disant politologue, ou d'hypothétiques rapports secret-défense ayant fuité sur les réseaux sociaux et faisant état de "flux inhabituel d’immigrants et de leur déploiement sans précédent dans les villes du sud du pays avant qu’ils se disséminent dans les villes du nord". 

Tout ça pour ça? est-on tenté de demander. Ayant sans doute vu l'image désastreuse que leurs propos ont renvoyé vers les Africains, les autorités algériennes tentent visiblement de se trouver un moyen de sauver la face en pointant du doigt cette fois un complot sioniste. C'est l'explication la plus plausible concernant ce cafouillage, d'autant que plusieurs représentations diplomatiques africaines à Alger ont dû réagir suite aux propos nauséabonds du chef de la diplomatie et du conseiller de Bouteflika. Ce qui est clair c'est que le mal est déjà fait. Le tandem Ouyahia-Messahel devait prendre ses responsabilités et présenter publiquement ses excuses à l'Afrique toute entière.  Ces justifications incohérentes ne font que les accuser davantage. 


Le 25/07/2017 Par Mar Bassine