Fermer

Vidéo. Algérie: après les généraux, le PDG du CPA emporté lui aussi par la cocaïne d'Oran

Mise à jour le 11/07/2018 à 17h08 Publié le 11/07/2018 à 14h35 Par Mar Bassine

#Politique
Omar Boudieb PDG du Crédit populaire d'Algérie limogé

Omar Boudieb, le PDG du Crédit populaire d'Algérie qui vient d'être limogé occupe ce poste depuis mai 2015.

© Copyright : DR

#Algérie : Tout le monde a pensé à la drogue du port d'Oran sans oser le dire, mais les sites algériens commencent à faire des déductions cohérentes liant le limogeage de Omar Boudieb à cette sulfureuse affaire.


L'affaire de la drogue découverte dans une cargaison de viande au port d'Oran fin mai 2018 révélera-t-elle tous ses secrets? C'est la question que se pose une partie de la presse algérienne suite à la vague de limogeages en série. Le dernier en date à avoir été démis de ses fonctions est le PDG du Crédit populaire d'Algérie (CPA). Jusqu'ici c'est encore à demi-mot qu'on fait le lien entre son départ forcé et ce trafic de drogue. 


Dans un premier temps, on a parlé d'un "laxisme de Omar Boudieb, l'ex-PDG du CPA, concernant l'octroi de crédit à des promoteurs immobiliers". Mais n'oublions pas que Kamel Chikhi dit le Boucher, le principal suspect dans l'affaire de la drogue du port d'Oran, est aussi l'un des plus gros acteurs du secteur de la promotion immobilière. Un site d'information, proche des sécuritaires algériens, n'hésite pas à faire le lien entre lesdits crédits incriminés et l'affaire des 701 kg de cocaïne contenue dans une cargaison de viande appartenant à Kamel Chikhi, le Boucher. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: la vague de limogeages touche le Crédit populaire


La déduction n'est pas dénuée de sens, d'autant que, avant Omar Boudieb, deux autres hauts responsables avaient été démis de leur fonction, en l'occurrence le général Hamel, chef de la police et le général-major Menad Nouba. 
Le 11/07/2018 Par Mar Bassine