Fermer

Algérie: retour précipité de Bouteflika à Alger

Mise à jour le 02/09/2018 à 10h00 Publié le 02/09/2018 à 09h59 Par Mar Bassine

#Politique
Bouteflika nomme un cyber espion
© Copyright : DR

#Algérie : Devant les rumeurs qui n'ont cessé d'enfler et d'inquiéter les Algériens, les proches de Bouteflika ont hâté son retour, après 5 jours d'hospitalisation à Genève.


Certes son état de santé réel reste un secret bien gard, mais face aux rumeurs de sa dégradation, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika s'est empressé de ramener le chef de l'Etat algérien au bercail. Le communiqué laconique, comme c'est souvent le cas dans son cas, est tombé hier. Néanmoins, aucune image n'a été diffusée montrant ce retour. Ce qui laisse penser que rien n'a changé dans le sens d'une amélioration. 

"Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a regagné Alger ce samedi 1er septembre 2018, après un bref séjour à Genève où il a effectué des contrôles médicaux périodiques”, affirme l'intégralité du document. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: Saïd Bouteflika vire une infirmière marocaine à Genève

Le président Bouteflika ne s'est plus exprimé de vive voix pour s'adresser à son peuple depuis son AVC de 2013. A Alger, il a déserté le palais d'El Mouradia, la résidence officielle du chef de l'Etat. Cela fait donc 5 bonnes années qu'il vit en permanence dans la résidence d'Etat médicalisée de Zeralda. 

Certaines informations diffusées dans la presse affirmaient qu'il avait été hospitalisé à l'aile des soins intensifs du pavillon d'oncologie de l'hôpital cantonal de Genève. Dans le contexte politique actuel, de telles informations donnent naturellement des idées aux aspirants à la succession, notamment le général Ahmed Gaid Salah, le moudjahid le plus puissant après Bouteflika. Du coup, il est plus prudent de revenir à Alger que de laisser les on-dits prendre de l'ampleur. 
Le 02/09/2018 Par Mar Bassine