Fermer

Algérie: Des députés trafiquants de visas se voient refuser le fameux sésame

Mise à jour le 01/11/2018 à 18h25 Publié le 01/11/2018 à 18h22 Par Mar Bassine

#Politique
Visa Algérie-France
© Copyright : DR

#Algérie : Des députés algériens seraient accusés par le France d'être complices d'immigration clandestine. Du coup, ils se sont vu refuser des visas d'entrée en territoire européen.


Plusieurs députés algériens se sont vu refuser récemment le visa d'entrée et de séjour en France par le Consulat de ce pays basé à Alger. Selon la presse locale, la représentation diplomatique française avance une raison assez étonnante, puisqu'elle accuserait lesdits élus de se livrer à un trafic de visas. Ils profitent de leur statut pour demander des visas pour eux et les membres de leur famille. Une fois qu'ils obtiennent le fameux césame, ces membres du Parlement se rendent en France et prennent le soin de revenir seul, en laissant sur place les personnes qui les ai accampagnés. 


>>>LIRE AUSSI: Visas Schengen: Alger dans le collimateur de la Commission de l’Union européenne

Toujours selon la presse, il y aurait une complicité des autorités diplomatiques dans ce trafic. En effet, les migrants clandestins sont immédiatement "recrutés" dans les représentations algériennes grâce à des "pistons". 

Il convient de rappeler que ces membres de l'organe législatif algérien ne semblent guère se soucier du respect des lois en général. Tout le mois d'octobre a été marqué par le rafût causé à l'hémicycle pour se débarrasser du Président de la chambre basse, Saïd Bouhadja. Sans aucune base légale, le putsh parlementaire a quand même eu lieu. 
Le 01/11/2018 Par Mar Bassine

à lire aussi