Fermer

Algérie: Washington réagit aux manifestations contre le 5e mandat

Mise à jour le 05/03/2019 à 23h41 Publié le 05/03/2019 à 23h31 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
manifestations 5e mandat
© Copyright : DR

#Algérie : Les Etats-Unis ont appelé mardi l'Algérie à respecter le droit de manifester, alors que des milliers d'Algériens protestent depuis plusieurs jours contre la cinquième candidature du président Abdelaziz Bouteflika.

Les Etats-Unis ont appelé mardi l'Algérie à respecter le droit de manifester, alors que des milliers d'Algériens protestent depuis plusieurs jours contre la cinquième candidature du président Abdelaziz Bouteflika.

"Nous observons ces manifestations en Algérie et nous allons continuer à le faire", a dit à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Robert Palladino. "Les Etats-Unis soutiennent le peuple algérien et leur droit à manifester pacifiquement", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la première réaction américaine depuis le début de ces manifestations, quasiment quotidiennes depuis dix jours dans la capitale malgré leur interdiction depuis 2001.


LIRE AUSSI: Algérie. 5e mandat: une vague de démission touche le patronat algérien


Washington ne s'est toutefois pas exprimé sur les motifs des protestations et sur la candidature du président sortant.

Abdelaziz Bouteflika, 82 ans et affaibli depuis 2013 par les séquelles d'un AVC, est la cible d'une contestation inédite depuis son élection à la tête de l'Etat il y a 20 ans. Les manifestations ont été déclenchées par l'annonce de sa volonté de briguer un cinquième mandat lors de la présidentielle du 18 avril.
Le 05/03/2019 Par Le360 Afrique - Afp