Fermer

Vidéo. Algérie: une manifestante devient une vedette en fustigeant Gaïd Salah, Khaled Nezzar et Bensalah

Mise à jour le 27/04/2019 à 12h56 Publié le 27/04/2019 à 12h52 Par Mar Bassine

#Politique
Algérie: une manifestante devient une vedette en fustigent Gaïd Salah, Khaled Nezzar et Bensalah
© Copyright : DR

#Algérie : Dans les réseaux sociaux algériens, une vidéo montrant une manifestante est devenue virale. Cette algérienne, qui n'a pas sa langue dans sa poche, prenait la parole lors de la "Tribune Libre-expression" de ce vendredi 26 avril, le dixième depuis le début des manifestations.


Si les Soudanais ont leur Ala'a Salah, jeune femme devenue malgré elle le symbole des manifestations contre l'ex-régime de Omar El Béchir et les militaires, les Algériens pour bien adopté cette femme anonyme qui a fustigé la nomenklatura algérienne, hier vendredi 26 avril à Alger, dans la Tribune Libre-Expression. 

Durant trois minutes, cette citoyenne dont le nom n'est pas encore révélé a captivé la foule de manifestants constituée surtout de représentants de la gent masculine. Les dizaines de personnes qui l'écoutent ne manquent pas d'applaudir à plusieurs reprises. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: les manifestants défient Gaid Salah et chassent le ministre du Tourisme

La fin de son propos montre sa détermination, mais elle dit tout haut ce que les Algériens pensent tout bas. Elle a terminé son discours en pointant du doigt le général de corps d'armée et vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah. Ce dernier est accusé d'avoir usurpé la révolution en instrumentalisant la volonté populaire. Son objectif, dit cette citoyenne d'un ton serein, est de satisfaire des desseins cachés. 

Elle demande aux Algériens de ne plus payer leurs impôts à commencer par la vignette automobile. En quelque sorte, elle invite à la désobéissance civile. 

Mais avant d'évoquer ces sujets, ce sont le général Khaled Nezzar et le président par intérim, Abdelakader Nezzar, qui en prennnent pour leur grade. Le premier est accusé d'être l'un des principaux acteurs de la "décennie noire", alors que le second n'est, ni plus ni moins, qu'un pantin à la solde du système. 




.
Le 27/04/2019 Par Mar Bassine