Fermer

Vidéo. Algérie: Ahmed Gaïd Salah crée une vive polémique en interdisant le drapeau kabyle

Mise à jour le 20/06/2019 à 16h04 Publié le 20/06/2019 à 15h51 Par Mar Bassine

#Politique
Algérie: Ahmed Gaïd Salah crée une vive polémique en interdisant le drapeau kabyle
© Copyright : DR

#Algérie : Alors que Ahmed Gaïd Salah menace les milliers d'Algériens qui utilisent le drapeau amazigh dans leurs manifestations, les réactions ne se sont pas faites attendre.

Si les Algériens en ont fait l'un des symboles de la révolution en cours, le drapeau amazigh de la Kabylie n'est pas du goût de Ahmed Gaïd Salah, le général de corps d'armée et incontestable homme fort du pays. 

Dans son dernier discours, sans jamais nommer ce drapeau aux couleurs bleu, jaune et vert, frappé d'une lettre en caractère tifinagh, il a néanmoins menacé ceux qui continuerait à le brandir. 



"Il convient d’attirer l’attention sur une question sensible concernant les tentatives d’infiltration des marches populaires, au cours desquelles des drapeaux autres que l’emblème national sont brandis par d’infimes minorités. L’Algérie a un seul drapeau pour lequel des millions de martyrs se sont sacrifiés", a-t-il déclaré. 

Dans ce discours, prononcé lors de sa visite dans la 3e région militaire, il a notamment accusé ceux qui portaient d'autres signes qu'ils manipulaient "les sentiments des Algériens". 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: la société civile prend Gaïd Salah au mot, mais sa solution ne lui plaira pas

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre. 

"Gaïd Salah, en s'attaquant au drapeau amazigh, ne fait que précipiter sa chute aux enfers. En essayant de nous monter les un contre les autres, son message est aussi est une attaque à l'armée. L'armée n'est pas Gaïd, mais ce sont des enfants du peuple, qui viennent des quatre coins d'Algérie. Si on rajoute à cela les généraux et les hauts gradés qui veulent en finir avec son "règne" et même qui demandent la transparence dans le dossier de son fils et l'assassinat de wali de Annaba, moi je dirais qu'il va bientôt se retrouver sur le banc des accusés", lance cet internaute qui s'est donné le surnom d'Axiome sur Facebook. 



Cet autre internaute a choisi de publier, également sur Facebook, de nouveau une vidéo qui date d'avril dernier, et qui donne une leçon sur ce drapeau, car selon lui, visiblement, le général de corps d'armée ignore tout de la culture amazighe. 


Le 20/06/2019 Par Mar Bassine