Fermer

Algérie: l’ex-ministre Youcef Yousfi en prison, Ouyahia devant la Cour suprême

Mise à jour le 15/07/2019 à 16h11 Publié le 15/07/2019 à 16h09 Par Karim Ben Amar

#Politique
Algérie: l’ex-ministre Youssef Yousfi en détention provisoire, Ouyahia devant la Cour suprême
© Copyright : DR

#Algérie : L’ancien ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi, a été placé en détention provisoire. Dans le cadre de l’enquête relative à l’affaire du businessman Mahieddine Tahkout, le conseiller enquêteur près de la Cour suprême a ordonné son arrestation, hier, dimanche 14 juillet à Alger.


Youcef Yousfi a rejoint à son tour la prison d’Al Harrach (le pénitencier d’Alger) sur ordre du conseiller enquêteur près de la Cour suprême.

L’ancien ministre de l’Industrie et des mines a été placé en détention provisoire, hier, dimanche 14 juillet, dans le cadre de l’enquête relative à l’affaire du businessman Mahieddine Tahkout.

En effet, le communiqué de la Cour suprême précise que «dans le cadre de l’enquête instruite au niveau de la Cour suprême concernant l’affaire de Mahieddine Tahkout, Youcef Yousfi a été auditionné, aujourd’hui, le 14 juillet 2019, par le Conseiller enquêteur».


>>>LIRE AUSSI: Algérie: Après Ouyahia, l'ex-Premier ministre Sellal, également en détention

Youcef Yousfi, cador de l’ère Bouteflika, proche deu clan de l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et par ailleurs lui-même ex-Premier ministre, est poursuivi pour «octroi d’indus avantages lors de passation de marchés publics et de contrats en violation des dispositions législatives, abus de fonction, dilapidation de deniers publics, conflit d’intérêts et corruption lors de la conclusion des marchés publics», souligne ce même communiqué.

Pour ces motifs, «le conseiller enquêteur a ordonné la mise en détention provisoire du mis en cause», conclut le communiqué de la Cour suprême.

Par ailleurs, l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, quant à lui en détention provisoire dans d’autres dossiers de corruption depuis le mois dernier, doit comparaîitre aujourd’hui devant le conseiller enquêteur de la Cour suprême, et ce, dans le cadre de cette même affaire, celle de Mahiedine Tahkout.
Le 15/07/2019 Par Karim Ben Amar