Fermer

Algérie: mandat d'arrêt contre l'ancien ministre de la Défense, le général Khaled Nezzar

Mise à jour le 06/08/2019 à 13h26 Publié le 06/08/2019 à 13h24 Par Mar Bassine

#Politique
général Khaled Nezzar: le Maroc et la France sont à l'origine d'un complot
© Copyright : DR

#Algérie : Un mandat d'arrêt a été émis contre le général Khaled Nezzar et son fils pour "atteinte à l'ordre public". Fidèle à sa stratégie, l'ex-ministre algérien de la Défense a tout de suite répondu sur Twitter affirmant que Ahmed Gaïd Salah avait un "pois chiche dans la tête".


Ahmed Gaïd Salah n'a visiblement pas apprécié les tweets accablants du général Khaled Nezzar, qui, depuis l'étranger, n'a cessé de critiquer le général de corps d'armée et vice-ministre de la Défense. 

Il vient d'ordonner, à travers la justice militaire, un mandat d'arrêt à l'encontre de celui qui fut ministre de la Défense dans les années noires, de même qu'à l'encontre de plusieurs autres personnes.

Lofti Nezzar, le fils du général à la retraitre Khaled et gérant de la société de télécommunication SLCn est le second sur cette liste, sur laquelle figure également Farid Belhamdine, à la tête de la Société algérienne de pharmacie. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie. Khaled Nezzar met à exécution son plan à la Donald Trump

Selon l'ENTV, chaîne de télévsion aux capitaux appartenant à l'Etat, qui a donné cette information, ils sont poursuivis pour "atteinte à l'ordre public". 

Il convient de rappeler que le général Khaled Nezzar a récemment ouvert un compte Twitter, par lequel il s'attaque régulièrement à Ahmed Gaïd Salah. 

D'ailleurs, dès que l'information a été relayée, il s'est fendu d'un nouveau tweet très virulent contre le vice-ministre de la Défense algérien. 

"S'attaquer politiquement à Gaid Salah est pour lui une affaire de sécurité nationale, c'est ce que lui dicte le pois chiche qu'il a dans la tête. Ce sont des jours sombres qu'il réserve à l'Algérie", a-t-il dit. 




Actuellement, Khaled Nezzar ne se trouve pas en Algérie. Il serait en Espagne, d'où il publie ses nombreuses piques contre Ahmed Gaïd Salah. 

On se souvient, lors de l'arrestation de Saïd Bouteflika, Khaled Nezzar n'avait pas hésité à montrer patte blanche, en s'attaquant vertement au frère de l'ex-président, qu'il avait accusé d'avoir voulu faire arrêter Ahmed Gaïd Salah. 
Le 06/08/2019 Par Mar Bassine