Fermer

Algérie: Tliba, surnommé «l’Emir du Qatar d’Annaba», a été arrêté

Mise à jour le 17/10/2019 à 17h57 Publié le 17/10/2019 à 02h21 Par Karim Zeidane

#Politique
Baha Eddine Tliba
© Copyright : DR

#Algérie : Fin de cavale pour Baha Tliba. Le député algérien d’Annaba a été arrêté ce mercredi. Toutefois, le lieu de son arrestation divise la presse algérienne. Une chose est sûre: celui qu’on surnomme «l’Emir du Qatar d’Annaba» risque gros suite à ses révélations sur Gaïd Salah et ses enfants.

Baha Tliba, le député d’Annaba surnommé «l’Emir du Qatar d’Annaba», a été arrêté ce mercredi 16 octobre. Toutefois, le lieu de son arrestation divise la presse algérienne. Certaines sources avancent qu’il a été arrêté en Tunisie et rapatrié en Algérie. D’autres avancent que le député d’Annaba n’a jamais quitté l’Algérie et a été arrêté à El Oued.

Si son arrestation se confirme, l’homme, qui n’a pas répondu aux multiples convocations de la justice algérienne qui voulait l’écouter sur les multiples accusations portées à son encontre, risque gros.

Tliba est suspecté de financement occulte de la campagne de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika et des listes du FLN lors des campagnes législatives et locales de 2017.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: Tliba fait de nouvelles révélations sur Ahmed Gaïd Salah et ses enfants


Pire, l’homme accusé de nombreuses basses besognes dans la région d’Annaba serait à l’origine de révélations graves à l’encontre de Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, et de ses enfants. Il les accuse d'être derrière l’affaire de la mort mystérieuse du wali d’Annaba, Mohamed Mounib Sendid, qui remonte à novembre 2014.

Pour rappel, le député d’Annaba a été déchu de son immunité parlementaire à la demande du ministère de la Justice.
Le 17/10/2019 Par Karim Zeidane