Fermer

Algérie. Présidentielle: le candidat Mihoubi, un cheval de Troie du régime

Mise à jour le 03/12/2019 à 17h01 Publié le 03/12/2019 à 17h00 Par Mar Bassine

#Politique
Azzedine Mihoubi
© Copyright : DR

#Algérie : Officiellement, le Front de libération nationale n'a pas présenté de candidat, mais il pourrait s'agir d'une démarche pour endormir les manifestants. Dans les heures à venir, ce parti au pouvoir depuis l'indépendance, pourrait annoncer son soutien à l'ex-ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.


Jusqu'ici, le Front de libération nationale (FLN) n'a pas de candidat, contrairement à son allié historique, le Rassemblement national démocratique (RND). Mais à mesure qu'approche l'échéance du 12 décembre, les loups sortent du bois et les choses se précisent.

Si au début tout le monde pensait que Abdelmajid Tebboune était le candidat du régime, il ne s'agirait que d'une illusion, puisqu'en réalité le choix du régime pourrait se porter sur Azzedine Mihoubi.

Selon le site d'information Algérie 1, le FLN devrait faire une importante annonce dans les heures à venir. Ali Seddik, le secrétaire général de ce parti qui dirige l'Algérie depuis l'indépendance, va rencontrer le concerné pour discuter des modalités d'un éventuel soutien.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie. Présidentielle: l'individu qui menaçait à la kalachnikov les boycotteurs a été incarcéré


Pour le FLN et le régime algérien dont le peuple réclame le départ, c'est une question de survie. D'ailleurs, en échange du soutien, Ali Seddik demandera à Mihoubi des garanties concernant l'avenir politique des apparatchiks du régime qui ne veulent pas s'éloigner des lambris dorés du palais d'El Mouradia ou des nombreux avantages que leur offre le régime.

Ali Seddik et ses acolytes veulent s'assurer un avenir dans l'Algérie que le régime prétend façonner et qui risque de ne pas être très différente de celle dont le peuple algérien réclame la fin depuis le 22 février dernier.

Dans une Algérie ou plus rien ne se fait sans l'onction d'Ahmed Gaïd Salah, il est clair que la démarche du FLN est faite avec l'aval de l'homme fort du régime. Selon Algérie 1, cette démarche est une preuve supplémentaire que Mihoubi est le "candidat du système".
Le 03/12/2019 Par Mar Bassine