Fermer

Vidéo. Algérie: l'Autorité des élections nie l'importance du mouvement de protestation

Mise à jour le 06/12/2019 à 09h11 Publié le 06/12/2019 à 09h09 Par Djamel Boutebour

#Politique
Vidéo. Algérie: l'Autorité des élections nie l'importance du mouvement de protestation
© Copyright : DR

#Algérie : Afin de faire avaler l'amère pillule de la présidentielle, les autorités algériennes sont dans le déni qui les fait dire que le mouvement de contestation n'a aucune consistance devant les manifestation de soutien à la feuille de route de Ahmed Gaïd Salah.


Interrogé hier jeudi 5 décembre par la chaîne saoudienne Al Hadath, Mohamed Charfi, le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a laissé entendre que les marches de soutien à la présidentielle du 12 sont plus imposantes que celles qui dénoncent le régime et ses magouilles.


>>>LIRE AUSSI: Algérie: pour avoir voulu porter plainte contre Gaïd Salah, Rachid Nekkaz rejoint la prison d'El Harrach

"Nous constatons, à travers les marches organisées dans le pays, que les catégories de la population qui soutiennent l’élection présidentielle sont beaucoup plus nombreuses que celles qui la refusent", a-t-il osé dire, sans sourciller.



Evidemment, cette réponse qui tient de la propagande est très éloignée de la réalité. Depuis le 22 février, ce sont des millions d'Algériens qui sortent tous les mardis et vendredis dans les rues de l'ensemble des villes du pays pour exiger la fin du régime que dirige d'une main de fer Ahmed Gaïd Salah.

Ces propos tenus la veille du dernier vendredi avant la tenue de la présidentielle du 12 décembre prochain est une sorte de provocation vis à vis du peuple algérien.
Le 06/12/2019 Par Djamel Boutebour