Fermer

Algérie: décès de l’ancien ministre Benhamadi du Covid-19, sa famille dénonce «la négligence»

Mise à jour le 11/08/2020 à 08h25 Publié le 09/08/2020 à 19h50 Par Karim Zeidane

#Politique
Algérie: l'ancien ministre des telecoms Moussa Benamadi meurt en prison de Covid-19

Moussa Benhamadi, ancien ministre algérien des Postes et télécommunications.

© Copyright : DR

#Algérie : Suite au décès l’ancien ministre des Technologies de l’information et des communications (TIC) du Covid-19 en prison, sa famille a dénoncé «la négligence» et accuse les autorités. D’autres personnalités de l’ancien régime seraient également atteintes du Covid-19.

Le décès de l’ancien ministre des Technologies de l’information et des communications (TIC), Moussa Benhamadi, des suites d'une contamination au Covid-19 à la prison d’El Harrach suscite de la colère de sa famille.

Celle-ci l’a fait savoir aux autorités en publiant des encarts dans la presse algérienne.

Tout en soulignant sa reconnaissance envers les Algériens qui l'ont soutenue en cette «pénible circonstance», la famille de l’ancien ministre décédé du Covid-19 a pointé du doigt les autorités algériennes en accusant l’administration pénitentiaire et le juge d'instruction près de la Cour suprême de négligence.


LIRE AUSSI: Algérie: l'ancien ministre des télécoms, Moussa Benhamadi, meurt en prison de Covid-19


Selon elle, l’ancien ministre et patron du groupe Condor «n’a pas bénéficié de la prise en charge adéquate, ni d’auscultation minutieuse», et «malgré la dégradation de son état de santé et l’apparition de symptômes aigus de la maladie, dont la fièvre et la toux, la fatigue et la perte des sensations, il n’a pas été pris en charge», souligne la famille.

Pire, elle avance qu’«il n’a pas bénéficié d’un sérieux diagnostic, même si les symptômes laissaient penser qu’il s’agissait de la maladie de Covid-19».

L’ancien ministre n’a été transféré au CHU Mustapha Pacha que le 13 juillet, après s’être évanoui dans la cour de la prison en raison de son état très grave, avant de succomber le 17 juillet. Autrement dit, les autorités ont tardé à évacuer l’ancien ministre.

Du coup, la famille accuse ces autorités d’une «grave négligence» et de «non-assistance» à un prisonnier malade. Une famille qui n’arrive toujours pas à accéder au dossier médical de l’ancien ministre en dépit des demandes de ses avocats.


LIRE AUSSI: Algérie: Ali Ghediri, Ouyahia et Sellal seraient atteints du Covid-19


Enfin, soulignons qu’en plus de l’ancien ministre, selon les médias algériens, plusieurs personnalités de l’ancien régime emprisonnées dans les prisons algériennes sont atteintes du Covid-19, dont les anciens Premiers ministres Ouyahia et Sellal.

L’Algérie est parmi les pays les plus touchés par la pandémie du Covid-19 au niveau du continent africain avec 34.687 cas confirmés, dont 24.083 guérisons et 1.293 décès.
Le 09/08/2020 Par Karim Zeidane