Fermer

Vidéo. Algérie: étranges ressemblances entre l’AVC de Bouteflika et le Covid-19 de Tebboune

Mise à jour le 28/11/2020 à 10h35 Publié le 28/11/2020 à 10h09 Par Mar Bassin N'diaye

#Politique
 https://youtu.be/er1aaZFfa_A
© Copyright : DR

#Algérie : Jusqu'où est-il permis de faire le parallèle entre l'AVC d'Abdelaziz Bouteflika en 2013 et ce que vit actuellement Abdelmadjid Tebboune? Sur le plan de la communication officielle, le flou est de mise dans les deux cas.

Jusqu'où sera-t-il permis de faire le parallèle entre ce qui était arrivé à Abdelaziz Bouteflika en 2013 et ce que vit actuellement Abdelmadjid Tebboune? Dans les deux cas, les messages sibyllins diffusés par l'agence de presse officielle, APS, entretiennent le flou.

D'abord, la comparaison de toutes premières dépêches annonçant la maladie des deux chefs de l'Etat laisse narquois.

En mars 2013, Abdelaziz Bouteflika, victime d'un AVC, aurait subi un simple «accident ischémique transitoire», selon la première dépêche qui ajoute qu'il est «sans gravité» et «sans séquelles».


LIRE AUSSI: Le Figaro décrit le retour du syndrome du président zombie, avec l'absence prolongée de Tebboune

En novembre 2020, pour Abdelmadjid Tebboune, on parle d’isolement volontaire, puis d’«examens médicaux approfondis», avant de reconnaître l’infection au Covid-19 après y avoir été forcé par le ministère des Affaires étrangères.

Bouteflika passe 3 semaines à l'hôpital du Val-de-Grâce, avant d’aller en convalescence aux Invalides. Les premières images interviennent trois mois après l’accident ischémique transitoire «sans gravité». Sauf que, c’est une image sans son. A partir de là, le président multipliera les séjours en France et en Suisse pour soins et autres examens médicaux approfondis.


Tebboune a déjà passé un mois en Allemagne et pas une seule image de lui pour le moment. Il n’a même pas encore quitté l’hôpital. Et la rumeur dit qu’il serait aussi victime d’un AVC comme Bouteflika.

Le 28/11/2020 Par Mar Bassin N'diaye