Fermer

Risque pays: les Etats-Unis font passer l’Algérie au niveau 4 d’insécurité, le plus haut de l'échelle

Mise à jour le 05/02/2021 à 12h29 Publié le 04/02/2021 à 18h30 Par Karim Zeidane

#Politique
Département d'Etat américain
© Copyright : DR

#Algérie : Le département d’Etat américain vient d’élever le niveau d’insécurité de l’Algérie à 4, soit le plus haut niveau d’insécurité dans leur échelle. Il déconseille ainsi aux Américains de voyager en Algérie. Le pays est classé parmi ceux à haut risque de terrorisme tels que l’Afghanistan, la Syrie,...

Les Etats-Unis viennent de porter le niveau d’insécurité de l’Algérie à 4. C’est le plus haut niveau d’insécurité dans leur échelle qui en compte 4. Le Département d’Etat américain justifie cette augmentation par les menaces terroristes persistantes en Algérie. Ainsi, ils déconseillent aux voyageurs américains de s’approcher des frontières algériennes avec la Libye et la Tunisie, ainsi que toutes les parties sahariennes de l’Algérie du fait des risques d’attaques terroristes au niveau de ces régions, soulignant que les forces armées algériennes y subissent plusieurs attaques.

Outre les craintes liées au terrorisme qui ne sont pas nouvelles, les Américains sont déconseillés de voyager en Algérie à cause des risques de contagion au Covid-19. En effet, en dépit des annonces relatives à la baisse de la pandémie en Algérie, les Etats-Unis restent méfiants et considèrent que le niveau de contagion au Covid-19 est élevé.


LIRE AUSSI: Risque pays. Maghreb: le Maroc premier de la classe, l'Algérie parmi les pays à risque élevé


En effet, l’Algérie n’annonce que 108.441 cas enregistrés depuis l’apparition du premier cas de Covid-19 dans le pays, en mars 2020 pour 73.940 guérisons et 2.904 décès. Seulement, l’Algérie n’a effectué selon CDC Afrique que 230.553 tests depuis l’apparition de la pandémie. Ce qui signifie que le nombre de cas est fortement sous estimé à cause de l’absence de tests Covid-19. A titre de comparaison, le Maroc a effectué depuis mars 2020 plus de 4,93 millions de tests Covid-19, soit 21,43 fois le nombre de tests effectués par l’Algérie. Ce qui justifie l’inquiétude des Etats-Unis quant à la véracité des données de contagions au Covid-19 avancées par l’Algérie.


LIRE AUSSI: Risque Pays. Voyageurs, voici les 5 pays les plus sûrs d’Afrique, selon le courtier français Insurly


En outre, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains, qui ont émis un avis de santé aux voyageurs qui souhaitent se rendre en Algérie, expliquent si les tests Covid-19 conformes aux exigences des CDC sont disponibles en Algérie, que les résultats des tests ne sont disponibles que dans des 3 jours qui suivant les tests. En conséquence, les voyageurs qui se rendent en Algérie pourraient connaître des retards pour leur retour aux Etats-Unis où seuls les tests réalisés 72 heures avant l’arrivée du voyageur sur le sol américain sont acceptés.

C’est la conjonction de ces deux facteurs -terrorisme et coronavirus- qui explique le relèvement du niveau d’insécurité de l’Algérie de 3 à 4. A ce niveau, le pays figure sur une liste de pays à haut risque comprenant l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie. 

A noter qu’avant cette mise à jour, l’Algérie était classée au même niveau d’insécurité que le Maroc et la Tunisie. 
Le 04/02/2021 Par Karim Zeidane