Fermer

Algérie. le hashtag de la honte: #Non_aux_africains_en_Algérie

Mise à jour le 22/06/2017 à 13h19 Publié le 22/06/2017 à 13h19 Par Ismail Traoré

#Société
Béchar des noirs victimes de racismes

A Béchar, Ouargla ou Déby Ibrahim, le sort des migrants est le même.

© Copyright : DR

#Algérie : Après les nombreux scandales racistes qui ont ému les défenseurs des droits de l'homme, les réseaux sociaux algériens ont une nouvelle trouvaille. Ils ont choisi la journée mondiale des réfugiés pour lancer le hashtag #Non_aux_africains_en_Algérie.


"Deux choses sont infinies: l'univers et la bêtise humaine", disait Albert Einstein. Le comportement des Algériens sur les réseaux sociaux lors de la journée mondiale dédiée aux réfugiées en apporte une preuve supplémentaire. Le hashtag "لا_للافارقه_في_الجزاير#" ou sa traduction en français "#Non_aux_Africains_en_Algérie" a été largement twitté le 20 juin, selon plusieurs sites d'information algérien dont TSA ou ObservAlgérie



Beaucoup d'internautes s'en sont donné à coeur joie, appelant à "nettoyer les villes algériennes", d'autres ont purement et simplement demandé à ce que des rafles similaires à celle de décembre dernier soit régulièrement organisées par les autorités. Certains n'ont pas hésité à reprendre les propos identiques à ceux tenus pas le conseiller de Abdel Aziz Bouteflika en décembre 2016. Farouk Ksentini, pourtant en charge des Droits de l'homme, qui avait affirmé que les Africains propageaient le Sida et les maladies. Ces déclarations choquantes n'avaient donné lieu à aucune condamnation. Il n'est donc pas étonnant que d'autres Algériens le reprennent massivement sur les réseaux sociaux. 


LIRE AUSSI: Algérie: le président de la Commission des droits de l'Homme accuse les Africains de propager le sida

Depuis, beaucoup de commentaires et publications racistes liés à ce Hashtag ont été supprimés par Twitter et Facebook. Désormais, il reste surtout les posts critiquant cette attitude aussi dédaigneuse que stupide. 
De nombreux internautes rappellent aux racistes que l'Algérie est encore sur le continent africain et que par conséquent, ils doivent être les premiers à quitter le pays. Certains préfèrent y aller avec une dose d'humour. 







Le 22/06/2017 Par Ismail Traoré