Fermer

Air Algérie: deux avions évitent la catastrophe en l'espace de 24 heures

Mise à jour le 18/11/2018 à 15h16 Publié le 18/11/2018 à 15h12 Par Karim Zeidane

#Société
Air Algerie
© Copyright : DR

#Algérie : En l’espace de 24 heures, deux avions de la compagnie Air Algérie ont été obligés de rebrousser chemin suite à des incidents techniques. Une situation qui illustre la crainte des techniciens de maintenance en grève qui ont annoncé que des avions de la compagnie décollent sans contrôles préalables.

Le secrétaire général du Syndicat national des techniciens de maintenance des avions (SNTMA) d’Air Algérie avait averti il y a quelques jours sur le fait que des avions de la compagnie algérienne décolleraient sans subir de contrôle au sol à cause de la grève des techniciens.

Les faits semblent lui donner raison. Ainsi, selon ObservAlgerie.com, citant la chaine Echourouk TV, deux avions de la compagnie ont été obligés de rebrousser chemins en l’espace de 24 heures à cause de problèmes techniques.

Le premier incident a eu lieu le vendredi 16 novembre lorsqu’un avion d’Air Algérie assurant la liaison Alger-Istanbul a fait demi-tour quelques minutes après son décollage. Une situation qui a créé une panique à bord parmi les voyageurs.


LIRE AUSSI: Air Algérie: une catastrophe évitée de justesse après l’explosion d’un moteur


Quelques heures après, le samedi 17 novembre, c’est un autre appareil assurant la liaison Alger-Paris Orly qui rebroussera chemin suite à un incident technique survenu quelques minutes après le décollage.

Du coup, ces deux cas illustrent les dangers que font courir les responsables d’Air Algérie aux passagers de la compagnie. Et sur ce point, le syndicat s’est désengagé de toute responsabilité. «Nous sommes responsables de nos actes et nous considérons que le fait de faire voler les avons sans maintenance préalable représente un véritable danger pour les passagers», a laissé entendre le SG du SNTMA, Ahmed Boutoumi.

Rappelons que plus de la moitié des 400 techniciens de maintenance sont en grève et que le mouvement a gagné d'autres aéroports algériens. 
Le 18/11/2018 Par Karim Zeidane