Fermer

Vidéo. Covid-19: "50 morts à Jijel", moins de 36 dans toute l'Algérie, cherchez l'erreur

Mise à jour le 11/11/2020 à 13h20 Publié le 11/11/2020 à 13h20 Par Djamel Boutebour

#Société
Vidéo. Covid-19: "50 morts à Jijel", moins de 36 dans toute l'Algérie, trouvez l'erreur

50 personnes seraient décédées de Covid-19 à Jijel en trois jours.

© Copyright : DR

#Algérie : Dans une vidéo, une députée algérienne, pourtant proche du pouvoir, accuse le ministre de la Santé de mentir sur les chiffres des contaminations et des décès dus au Covid-19. La mystification qui a failli coûter la vie au président Tebboune est en train de tuer des dizaines d'Algériens.


Il y a quelque chose de pas net dans les chiffres algériens concernant le Covid-19. Au moment, où les données officielles communiquées par les autorités sanitaires au Centre africain de lutte contre les pandémies (Africa CDC) font état d'une moyenne quotidienne de 12 morts dans tout le pays, soit moins de 36 en trois jours, une députée annonce une cinquantaine de décès rien qu'à Jijel.

Cette région située à 300 kilomètres de la capitale fait face à une virulente vague de contaminations au Covid-19 qui touche des milliers de personnes, faisant de nombreuses victimes dans un contexte où les structures sanitaires sont dépourvues de moyens.


>>>LIRE AUSSI: Algérie: Tebboune échappe au pire, mais n'est toujours pas tiré d'affaire

Faïza Bouhama, la députée qui fait cette révélation, appartient au Front de libération nationale (FLN), connu pour être le parti des béni-oui-oui algériens, acquis aux thèses les plus farfelues du régime. Pourtant, cette élue a accusé le ministre algérien de la Santé de mentir sur les chiffres.

Dans une vidéo largement relayée par les réseaux sociaux depuis lundi 9 novembre, elle pointe un doigt accusateur vers Abderrahmane Benbouzid, le ministre de la Santé. "A Jijel", dit-elle, "il y a [eu] 50 morts à cause du Covid-19 ces 3 derniers jours... Pourquoi vous continuez à mentir au peuple?", demande-t-elle.



Dans toute l'Algérie, officiellement, seules 48 personnes seraient mortes du coronavirus, durant les quatre jours ayant précédé sa dénonciation, c'est-à-dire entre le 4 et le 8 novembre.


>>>LIRE AUSSI: Algérie. Covid-19: l'état de santé du président Tebboune s'améliore, selon la présidence

Il y a donc un profond décalage entre la réalité de la pandémie sur le terrain et les chiffres officiels. Preuve en est avec l'exemple de Jijel puisque le nombre de personnes décédées du Covid-19 dans cette région s'avère supérieur aux chiffres officiels des morts pour l'ensemble du pays.

Cette politique de l'autruche, qui a bien failli être fatale au président Abdelmadjid Tebboune lui-même, mène à l'abattoir des dizaines, voire des centaines d'Algériens.
Le 11/11/2020 Par Djamel Boutebour