Fermer
#Culture

Vidéo. Fespaco: qui succédera au Marocain Hicham Ayouche pour l'Etalon d'or de Yennenga?

Mise à jour le 26/02/2017 à 18h50 Publié le 26/02/2017 à 12h46 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Autres pays : Le clap d'ouverture de la 25e édition a été effectué samedi 25 février 2017 par Roch Marc Christian Kaboré. De nombreuses personnalités du monde de la culture étaient présentes à la cérémonie officielle. Qui succédera à Hicham Ayouch vainqueur de l'Etalon d'or de Yennenga lors de l'édition 2015?

 
Ça bouillonne dans la capitale du pays des "Hommes intègres". Les Ouagalais respirent l'ambiance du plus grand festival cinématographique exclusivement africain. Le stade municipal Joseph Konombo a refusé du monde, ce samedi 25 février 2017, à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement de la 25e édition du Fespaco.

C’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui a donné le clap de départ. Un événement lorsqu'on sait que c'est la première fois depuis 1999 que le chef de l'Etat se déplace pour cette manifesation, ainsi que l'a rappelé, le ministre de la Culture, Tahirou Barry.  Jusqu'au 4 mars 2017, Ouagadougou vibrera au rythme de ce rendez-vous du 7e art  décliné cette année sur le thème: «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel».

La course pour l’Etalon d’or de Yennenga est ouverte et pendant une semaine, les festivités battent leur plein. Dans les salles de cinéma, tout comme au niveau des quartiers de la ville, des centaines de projections cinématographiques sont prévues. Au total, 161 films ont été sélectionnés dont une vingtaine de longs-métrages qui seront accessibles au public pour le plus grand bonheur des amateurs des salles sombres. 


LIRE AUSSI : Fespaco 2017: les Etalons du Yenenga en piste pour une réussite de la 25e édition


Pour cette édition, dans les 9 salles de projections officielles, 105 films retenus pour la compétition seront visionnés par le jury. En ligne de mire, l’Étalon d'or de Yennenga, grand prix du festival. Pour rappel, le trophée le plus convoité du festival est actuellement détenu par le Marocain Hicham Ayouche. Concernant le grand public, on attend plus de 100.000 spectateurs aux 450 séances de projections prévues. 

Ce Fespaco 2017 sera par ailleurs teinté de politique. C'est Tahirou Barry qui a donné le ton puisque c'est en faisant référence à l'insurrection qui a mis fin au régime de Blaise compaoré, qu'il a donné le coup d'envoi aux festivités. "Bienvenue au pays du peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014 qui su briser les chaînes de l'esclavage (...) Bienvenue au pays de Thomas Sankara qui a rêvé d'une Afrique authentique, dige fière et conquérante et qui sera honoré par un mémorial à la hauteur de l'homme". 

On retrouve cette tonalité dans la musique qui s'est également invitée au Fespaco 2017. Car comme annoncé en grande pompe, Alpha Blondy est effectivement monté sur le podium du stade municipal, pour marquer en lumière et en sonorités le début effectif de ce rendez-vous devenu désormais incontournable sur le continent africain. Durant environ une heure d’horloge, le chanteur ivoirien a tenu en haleine un public qui reprenait avec lui certains refrains de chansons bien connues.

Le 26/02/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

à lire aussi