Fermer

Cameroun. Cinéma: «Felicité» du Sénégalais Alain Gomis en ouverture du festival Ecrans noirs

Mise à jour le 14/07/2017 à 19h13 Publié le 14/07/2017 à 18h59 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Culture
Ecran Noir
© Copyright : DR

#Autres pays : La 21e édition du festival destiné au cinéma africain s’ouvre ce 15 juillet à Yaoundé au Cameroun. Une soixantaine de fictions seront projetées jusqu’à la clôture le 23 juillet prochain.

Le festival Ecrans noirs fête ses 20 ans cette année. Et pour marquer d’une pierre blanche cette édition, c’est «Félicité», du Sénégalais Alain Gomis, qui sera projeté en ouverture au Palais des congrès de Yaoundé.

Le film est lauréat de l’Etalon d’or de Yennenga au dernier Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). La sélection officielle compte une soixantaine de productions : des longs-métrage, des documentaires et des séries internationales, africaines ou camerounaises.

En clôture, le public aura droit à la projection d’un film documentaire : «Rigobert Song, aux frontières de la mort», de Léonie Bwemba.


LIRE AUSSI : Vidéo. Fespaco: les bandes annonces des trois films ayant remporté les "Etalon de Yennenga"


Cette production retrace une partie de la vie de l’ancien capitaine de la sélection nationale de football. Figure mythique des Lions indomptables, Rigobert Song avait frôlé la mort en 2016, après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral à son domicile à Yaoundé. Une affection qui l’a plongé dans le coma et nécessité une évacuation en France.

Au programme du festival, d’une part, des rencontres professionnelles telles que le premier marché international du film d’Afrique centrale. Innovation de cette édition, il s’agit d’un espace régional qui a pour objectif de rendre visible et accessible aux acheteurs (diffuseurs et distributeurs), le meilleur de la production cinématographique et audiovisuelle de cette sous-région.


LIRE AUSSI : Sénégal. Cinéma: déjà 10 ans que Sembène Ousmane nous a quittés


Ce sera aussi le lieu de rencontres entre les producteurs de films et les diffuseurs, pour des échanges sur les contenus et les politiques de diffusions. D’autre part, il y aura des opérations spéciales comme l’atelier «10 jours pour 1 film». Il s’agit d'une compétition consacrée à l’écriture de scénario et à la réalisation de fictions de courts métrages de moins de 10 minutes.

Par ailleurs, on note des projections spéciales, notamment des séries africaines et programmes pour la jeunesse. Enfin, en marge du festival cinématographique, TV5 Monde Afrique fêtera son 25e anniversaire. La chaîne TV, qui revendique plus de 29 millions de téléspectateurs en audience cumulée hebdomadaire est, entre autres, coproductrice de séries et du cinéma africain
Le 14/07/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne