Fermer

Cameroun: un festival pour mettre en valeur les danses et musiques patrimoniales

Mise à jour le 03/08/2017 à 14h29 Publié le 03/08/2017 à 12h44 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Culture
danse camerounaise
© Copyright : DR

#Autres pays : La première édition d'un rendez-vous culturel destiné à promouvoir le patrimoine musical et dansé du Cameroun a été lancée mercredi 2 août à Yaoundé par le Premier ministre. Plus de 3.000 artistes venus de tout le pays et d'ailleurs sont attendus à cette manifestation.

Le Premier ministre, Philémon Yang, a procédé ce mercredi 2 août 2017 au lancement officiel de la 1ere édition du Festival des musiques et danses patrimoniales du pays. Jusqu'au 7 août 2017, plus de 200 groupes de danse venus des dix régions et des 58 départements du Cameroun vont se produire à Yaoundé la capitale.

Plus de 3.000 artistes participeront à cette manifestation. Des groupes de danse du Gabon, de la RCA, du Rwanda et du Nigeria ont également été invités. L'occasion pour le public de redécouvrir des danses et des musiques du terroir camerounais: le makossa, le bikutsi, l’assiko, l’ambas-bey, le bend-skin, etc. «Le festival se veut un grand rendez-vous de la diversité culturelle camerounaise à travers l’expression corporelle, les sons, les rythmes et les couleurs les plus emblématiques de nos terroirs. C’est un grand moment d’animation culturelle et de valorisation d’un volet très important de notre patrimoine culturel immatériel. C’est aussi une vitrine et une plate-forme d’expressions plurielles», explique le ministre de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi.

Pour les autorités camerounaises, ce festival est une contribution au renforcement et à la promotion du multiculturalisme, dans un contexte marqué par la crise anglophone, qui a mis à mal l’identité nationale.


LIRE AUSSI : Côte d'Ivoire: le Zouglou, la musique urbaine ivoirienne qui va à la conquête du monde


C’est aussi une façon de promouvoir et de préserver la culture locale. «La triste constatation est que plusieurs de nos expressions Le Premier ministre, Philémon Yang, a procédé ce mercredi 2 août 2017 au lancement officiel de la 1ere édition du Festival des musiques et danses patrimoniales du pays. Jusqu'au 7 août 2017, plus de 200 groupes de danse venus des dix régions et des 58 départements du Cameroun vont se produire à Yaoundé la capitale.


LIRE AUSSI : Côte d'Ivoire: le Zouglou, la musique urbaine ivoirienne qui va à la conquête du monde


Considéré comme une «Afrique en miniature», le Cameroun est riche de plus de 200 ethnies, représentant les principales aires culturelles: Soudano-Sahélienne, Grassfields, Fang-Beti et Sawa. Aussi, les musiques et les danses patrimoniales sont-elles de véritables marqueurs d’identité au Cameroun.
Le 03/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi