Fermer

Cameroun. Polémique: un manuel de 5e retiré de la vente à cause de passages jugés "déviants"

Mise à jour le 13/11/2018 à 11h15 Publié le 13/11/2018 à 10h32 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Culture
Livre pratiques sexuelles déviantes
© Copyright : DR

#Autres pays : Considéré comme faisant la "promotion de la pornographie" par une grande partie de la population camerounaise, ce manuel de biologie a finalement été interdit. Le Conseil national d’agrément des manuels scolaires a demandé à l’éditeur son retrait du marché.

Le Conseil national d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques a demandé à l’éditeur du livre de science du niveau de 5e de le «retirer du marché et de procéder à une nouvelle édition excluant le module IV, intitulé Education à la santé: santé de la reproduction», indique cet organe dans un communiqué publié ce lundi 12 novembre 2018.

Parents, pédagogues et acteurs de la société civile s’étaient insurgés contre ce chapitre du livre qui traite de pratiques sexuelles «déviantes», jugeant par ailleurs les illustrations indécentes pour le jeune public auquel il est destiné. Les auteurs de ce manuel y expliquent, sans détour, des pratiques telles que la zoophilie, la pédophilie ou encore l’homosexualité. D’où la polémique.


LIRE AUSSI: Cameroun. Pratiques sexuelles déviantes: polémique autour d’un manuel scolaire


Des associations de consommateurs étaient montées au créneau pour exiger le retrait de ce livre du programme scolaire. Du côté du Conseil national d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques, l’on avait alors expliqué que cet ouvrage était apparu comme «le meilleur des six livres de sciences pour la classe de 5e» parmi ceux proposés aux évaluateurs.

«Tous comportent un chapitre sur les pratiques sexuelles néfastes et les comportements sexuels déviants. Le projet pédagogique visait à préparer les enfants à affronter un certain nombre de réalités, à faire face à un certain nombre de choses qui touchent à leur environnement et auxquels il ne peut faire face qu’en sachant que c’est néfaste et interdit par la loi», avait déclaré le secrétaire permanent du Conseil, Marcellin Vounda Etoa.


LIRE AUSSI: Pornographie: un seul pays africain dans le top 20 mondial


Aujourd’hui, le Conseil demande à l’éditeur de supprimer le module consacré à la santé de la reproduction pour qu’il ne soit plus matière à enseignement pour les élèves des classes de 5e, dont des acteurs sociaux disent qu’ils sont immatures pour recevoir cette leçon.

Cette décision, apprend-on, fait suite à une instruction de la ministre des Enseignements secondaires datée du 17 septembre dernier. En 2010, l’œuvre «Le secrétaire intime» de l’écrivaine française George Sand avait été retirée de la liste officielle des manuels scolaires, car traitant d’un sujet décrété aux «relents pornographiques», en inadéquation avec les valeurs morales prônées par le système éducatif camerounais, s'étaient justifiées les autorités en charge de l’éducation.
Le 13/11/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi