Fermer

Vidéos. Musique: en France, Aurulus Mabélé, le «Roi du Soukous», emporté par le coronavirus

Publié le 20/03/2020 à 14h53 Par Kofi Gabriel

#Culture
Aurulus Mabélé

Aurulus Mabélé, le Roi du Soukouss.

© Copyright : DR

#Autres pays : Cet immense interprète congolais, créateur du Soukouss, un genre musical aux sonorités entraînantes et invitant à la danse, est décédé hier, jeudi 19 mars, en France. Aurulus Mabélé est la première célèbre victime du coronavirus dans le show-biz en Afrique.

«Mon papa est mort ce matin du coronavirus. Merci d’honorer sa mémoire. C’est une grande légende du Soukous que le peuple congolais perd aujourd’hui. Je suis inconsolable et effondrée. Mon papa que je t’aime tant … Aurulus Mabélé», a posté sa fille, rappeuse française, sur son compte Instagram.

Aurulus Mabélé, de son vrai nom Aurélien Miatsonama, est le créateur, dans les années 80, du Soukouss, un genre musical aux sonorités très entraînantes, invitant à une danse joyeuse. Avec son orchestre, Loketo, monté en 1986, il a su marquer de son empreinte la musique africaine, tout particulièrement celle de l'Afrique de l'ouest, alors dominée par la Rumba congolaise.


Alors que la rumba, au cours des années 70 et 80, s'était imposée sur l'ensemble du continent, la fièvre du Soukouss, qui a ensuite fait des émules, a progressivement gagné toute l'Afrique de l'Ouest, dès le milieu des années 80, avec des titres phares que cet interprète exceptionnel a chantés, avec Loketo, son orchestre: Loketo show, Africa Mousso, La femme ivoirienne, Embargo, Betty, Asta De...



LIRE AUSSI: Musique: Papa Wemba, le «Roi de la sape» est mort


En un quart de siècle d'une florissante carrière, Aurulus Mabélé a vendu plus de 10 millions de disques à travers le monde, 
ce qui lui a fait mériter le titre qui lui a été décerné de Roi du Soukouss.

Né en 1953 à Brazzaville, il vivait en France et avait souffert, au cours de ces dernières années, d’une tumeur à la gorge et des conséquences d’un Accident vasculaire cérébral (AVC). Ces maladies l'avaient fragilisé, avant que le Covid-19 ne le terrasse à jamais. Il avait 67 ans.


«C’est un immense artiste qui vient de nous quitter. Il était l’un des rois du Soukouss! Honneur et respect! Que la terre te soit légère Grand…», a annoncé Claudy Siar, producteur et présentateur du talk-show Couleurs Tropicales sur Radio France Internationale (RFI), qui déplore que «malheureusement, nous ne pouvons pas, en raison du confinement dû au Covid-19, lui rendre l’hommage qu’il mérite».

 

Le 20/03/2020 Par Kofi Gabriel