Fermer

Nigeria. Vente pyramidale: MMM revient pour mieux flouer

Mise à jour le 14/01/2017 à 21h58 Publié le 14/01/2017 à 08h02 Par Mar Bassine

#Economie
MMM Chaine de Ponzi
© Copyright : DR

#Autres pays : Après avoir fui le Nigeria où des millions de victimes auraient perdu des sommes colossales, le champion de la vente pyramidale, Mavrodi Mundial Movement (MMM), revient à Lagos. Cette fois, l'enseigne "sociale" propose à ses futures victimes d'investir en bitcoin et de gagner 30% par mois.


Kiosque le360afrique. Début décembre dernier, Mavrodi Mundial Movement fermait boutique au Nigeria après avoir floué pas moins de 3 millions de victimes, prétextant que ses "installations informatiques étaient submergées". Du coup, l'ensemble des comptes de ses clients avaient été suspendus, sans aucune autre forme de procès. 

Pourtant, c'est ce même MMM qui vient d’annoncer son retour de la manière la plus solennelle possible sur son compte Twitter, d'après le site d'information Premium times. "Nous vous informons officiellement que MMM Nigeria reprend service un jour plus tôt que promis ! Allons-y Nigérians", a-t-on écrit dans ce tweet. Cette fois, la chaîne Ponzi, venue de Russie, veut faire croire à de nouvelles conditions. Elle encourage ses clients à utiliser la fameuse monnaie électronique, le bitcoin, pour effectuer des transactions.


LIRE AUSSI: 
La vente pyramidale MMM débarque au Ghana après avoir pillé Nigérians et Sud-africains


On sent par-là l’intension d’entrer dans le monde du blanchiment d’argent. Puisque le bitcoin est une monnaie dont les échanges ne sont pas traçables, il est donc très prisé par les trafiquants en tout genre, ainsi que les auteurs de détournement d’argent public. En tout cas, MMM affirme clairement que ses clients peuvent «investir et recevoir leurs fonds en bitcoin».

La promesse de gain n’a pas changé, cependant. "En un mois, non seulement vous gagnerez 30% ce que vous avez investi, mais vous profiterez également de la croissance du cours du bitcoin par rapport au dollar", affirme MMM dans le courrier envoyé à l’ensemble de ses clients.

Il faut dire que MMM a fait un nombre incalculable de victimes au Nigeria. En effet, selon le journal Vanguard, ils sont au moins 3 millions de désespérés à lui avoir fait confiance et dont la plupart se sont retrouvés sur le carreau. Certains se sont même donné la mort. Pour sa part, Ibrahim Umaru, président de l’Association des compagnies d’assurance-dépôt estime que "la seule chose qu’ils peuvent faire est de prier pour les victimes de MMM".
Le 14/01/2017 Par Mar Bassine

à lire aussi