Fermer

Crise du Golfe: l’Egypte interdit aux navires qataris d’accoster dans les ports du canal de Suez

Mise à jour le 08/07/2017 à 16h46 Publié le 08/07/2017 à 15h52 Par Karim Zeidane

#Economie
Canal de Suez

Canal de Suez

© Copyright : DR

#Autres pays : L’Autorité égyptienne du canal de Suez (SCA) applique la décision de l'Etat d'interdire aux navires qataris d’accoster dans les ports de la zone économique du canal de Suez. Toutefois, l’Egypte ne peut empêcher les navires battant pavillon qatari de traverser le canal. Les détails.

Nouvelle escalade dans la tentative d’étouffer l’économie qatarie: l’Autorité du canal de Suez vient d'annoncer qu'elle appliquait la décision de l'Etat égyptien d'interdire aux navires qataris d'accéder aux ports de la zone économique du canal de Suez. Ce, pour des raisons de sécurité. Cette interdiction d’accoster concerne tous les ports sous souveraineté égyptienne dans le canal.

Selon les autorités égyptiennes, cette interdiction aura un impact économique négligeable sur les recettes portuaires du fait du faible nombre de navires qataris accostant dans les ports égyptiens.


LIRE AUSSI : Vidéo. Un colonel libyen explique comment le Qatar finance le terrorisme à partir de la Tunisie


Cela dit, cette nouvelle sanction n’empêchera pas les navires qataris d'effectuer la traversée du canal de Suez. En effet, en vertu de l’accord de Constantinople de 1869, il est illégal d’interdire à des navires d’emprunter le canal, quel que soit leur pays d’origine.

Rappelons que l’Egypte, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Bahreïn ont rompu leurs relations politiques et commerciales avec le Qatar qu’ils accusent de soutenir le terrorisme. Ces pays avaient dressé une liste de 13 exigences à appliquer par le Qatar pour normaliser leurs relations. Ces exigences qui comprenaient la fermeture de la chaîne Al Jazzera et la réduction des liens diplomatiques avec l’Iran ont été rejetées par le Qatar. 
Le 08/07/2017 Par Karim Zeidane