Fermer

Egypte. Tourisme: mises en garde américaine, allemande et chinoise

Mise à jour le 21/07/2017 à 16h44 Publié le 21/07/2017 à 15h53 Par Karim Zeidane

#Economie
Egypte tourisme
© Copyright : DR

#Autres pays : Après l’Allemagne et la Chine, ce sont les Etats-Unis qui mettent en garde leurs citoyens contre les risques terroristes en Egypte. Un coup dur pour le tourisme qui affichait pourtant de réels signes de reprise, et risque de s’éloigner de l'objectif de 10 millions de visiteurs en 2017.

Le terrorisme a une nouvelle fois touché le cœur de l’économie égyptienne en frappant l’activité touristique. Et les conséquences risquent d’être catastrophiques.

Ainsi, et suite à l’attaque au couteau ayant visé des touristes au niveau de la station balnéaire de Hurghada sur la mer Rouge, les mises en garde contre les voyages en Egypte se multiplient.

Le Département américain vient d’inciter ses concitoyens à limiter leurs déplacements en Egypte du fait des risques considérables que représente l’Etat islamique, notamment dans le nord du pays. Selon le Département d’Etat, «des attaques terroristes peuvent se produire dans n’importe quelle partie du pays, y compris dans les principales régions métropolitaines. Début mai, l’Etat islamique a menacé de frapper partout et à n’importe quel moment les lieux fréquentés par les Occidentaux, les chrétiens et les forces de sécurité».


LIRE AUSSI : Egypte: le «Tourisme des étoiles» pour relancer le secteur


Toutefois, pour le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Abu Zeid, cette mise en garde américaine ne concerne que le personnel de la Mission des Etats-Unis en Egypte et non les touristes américains.

Elle intervient alors que le gouvernement égyptien a renforcé les mesures de sécurité autour des principaux sites touristiques tels que Sharm el-Sheikh, Hurghada, etc.

Reste que malgré ces mesures, les groupes terroristes multiplient les attaques ciblant fonctionnaires de l’Etat, forces de sécurité, les sites touristiques, les transports, les minorités religieuses, etc.

Cet avertissement américain fait suite à celui de la Chine. L’ambassade de Chine en Egypte a exhorté dimanche dernier les touristes chinois à ne pas voyager seuls en Egypte ni visiter des sites touristiques non officiels.


LIRE AUSSI : Egypte-Attentat: les coptes exécutés pour avoir refusé d'abjurer leur foi


Les Allemands avaient fait de même après l’attaque au couteau du vendredi 14 juillet à Hurghada, une station balnéaire très fréquentée sur la mer Rouge. Attaque ayant entraîné la mort de 2 touristes allemands et fait 4 blessés.

Ces alertes tombent à un moment où l’Egypte lutte pour relancer son industrie touristique. Et plusieurs professionnels du tourisme, notamment les Tours opérateurs, ont fait le pari de l’Egypte. Ainsi, le dernier baromètre du Seto montrait-il clairement un redémarrage du secteur avec une hausse des réservations de l’ordre de 367% en Egypte. Une reprise qui commençait à se traduire dans les chiffres. Ainsi au terme du premier trimestre 2017, l’Egypte a accueilli 1,7 million de touristes, contre 1,2 million à la même période de l’année dernière, soit une hausse de 41%.


LIRE AUSSI : Egypte: les arrivées de touristes en hausse de 51%


Toutefois, suite à cet attentat et aux mises en garde de plusieurs pays, l’activité touristique égyptienne risque de connaître un nouveau frein. Du coup, l’objectif visant l'accueil de 10 millions de touristes en 2017 pourrait ne pas être atteint.

Rappelons que le record en matière de tourisme a été enregistré par le pays des Pharaons en 2010, à la veille du Printemps arabe, avec 14,7 millions de visiteurs et 11 milliards de dollars.
Le 21/07/2017 Par Karim Zeidane

à lire aussi