Fermer

Tchad. PND 2017-2021: 18 milliards de dollars de promesses d’investissement

Mise à jour le 08/09/2017 à 19h26 Publié le 08/09/2017 à 18h45 Par Kofi Gabriel

#Economie
Driss déby

Driss Déby Itno, président du Tchad.

© Copyright : DR

#Autres pays : La Table ronde sur le Tchad a été un franc succès. A la clôture de la seconde journée de rencontres avec les bailleurs de fonds et investisseurs potentiels, le Plan national de développement (PND) a séduit avec un total des engagements publics et privés dépassant 18 milliards de dollars.

Idris Deby Itno, président du Tchad et acteur fondamental de la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique centrale, a réussi sa Table ronde. A la clôture de l’événement, ce vendredi 08 septembre 2017, le total des engagements des secteurs publics et privés ayant répondu à l’appel du Tchad s’établit à hauteur de 18 milliards de dollars. C’est dire qu’on est très largement au dessus de l’objectif de 3.710 milliards de Francs CFA (5,65 milliards d’euros) évoqués par le président tchadien et qui devraient financer le gap prévisionnel du PND 2017-2021.

Le succès est total pour cette opération de charme. Le Tchad a pu attirer environ 500 bailleurs et investisseurs pour sa conférence de financement du Plan national de développement (PND).

D’abord, il y a les institutions publiques. Ainsi, l’Union européenne a promis 925 millions d’euros. La Banque mondiale annonce le doublement de son engagement.


LIRE AUSSI : Cameroun-Tchad: un chemin de fer de 2,3 milliards d'euros pour relier les 2 pays


On note une forte présence de groupes privés parmi lesquels le constructeur Saudi Bin Laden Group, StarTimes, groupe chinois de télévision payante, l’italien Ascot, etc.

Il faut rappeler que pour cette manifestation, le Tchad avait présenté 300 projets d’investissement aux bailleurs de fonds et investisseurs potentiels.

Reste qu’il ne s’agit pour le moment que des intentions de financement annoncés par les bailleurs de fonds, partenaires techniques et financiers ainsi que par les pays amis du Tchad. Les engagements étant acté, reste alors à les concrétiser.


LIRE AUSSI : Tchad: Idriss Deby préconise des mesures drastiques face à la crise économique


Rappelons que le PND 2017-2021 nécessite un investissement d’environ 10 milliards de dollars. Outre l’apport de l’Etat tchadien se chiffrant à 618 milliards de FCFA, le pays avait enregistré 1.208 milliards de FCFA de financement extérieur avant l’organisation de la Table ronde.

Le PND vise à faire du Tchad une puissance régionale émergente à l’horizon 2030 à travers 4 axes fondamentaux : le renforcement de l’unité nationale, l’amélioration de la gouvernance et l’Etat de droit, le développement d’une économie diversifiée et compétitive et l’amélioration de la qualité de vie des Tchadiens.

Le Tchad traverse une crise économique aiguë consécutive à la chute des cours du baril de pétrole. La production pétrolière assurait 75% des recettes de l’Etat tchadiens au cours de ces dernières années, créant une forte dépendance de l’économie du pays vis-à-vis de la rente pétrolière.
Le 08/09/2017 Par Kofi Gabriel