Fermer

Cameroun. Ajustement structurel: le FMI accorde à nouveau 65 milliards de FCFA

Publié le 25/12/2017 à 11h25 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
Lagarde-Biya

Christine Lagarde, directrice générale du FMI, et Paul Biya, président du Cameroun.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le 20 décembre dernier, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé le premier examen du mécanisme de Facilité élargie de crédit (FEC) pour le Cameroun et approuvé un nouveau décaissement de 117,2 millions de dollars.

Dans un communiqué de presse, rendu public au terme du Conseil d'administration du 20 décembre 2017, le Fonds monétaire international (FMI) dit avoir achevé et validé le premier examen de l'accord au titre de Facilité élargie de crédit (FEC) pour le Cameroun.

La validation de cet examen permet aussitôt le décaissement de 117,2 millions de dollars, soit 65 milliards de F CFA de plus pour la suite du programme triennal 2017-2019 signé avec le gouvernement de Yaoundé. Ce qui porte le total des décaissements du FMI au profit du Cameroun à environ 292,9 millions de dollars, soit 162 milliards de F CFA.

Dans cette communication, Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du fonds explique que «la performance du Cameroun dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) a été globalement satisfaisante. Les autorités restent pleinement attachées à l’assainissement budgétaire, et le budget 2018 est conforme aux objectifs du programme. Cependant, atteindre les objectifs de déficit peut être difficile dans le contexte de recettes plus faibles que prévu et de pressions sur les dépenses en 2018 et 2019».


LIRE AUSSI: Cameroun: le FMI satisfait de la mise en œuvre du programme d’ajustement


Le DGA du FMI réitère que «pour atteindre les objectifs du programme, des efforts accrus pour élargir la base des recettes non pétrolières et mieux hiérarchiser les dépenses seront essentiels, tout en préservant les dépenses sociales. Pour maintenir la viabilité de la dette, les nouveaux emprunts non concessionnels devraient être strictement limités et réservés aux projets ayant un impact social ou de croissance important. Des efforts accrus pour améliorer la gestion des finances publiques et de la dette sont nécessaires pour améliorer l'efficacité des dépenses et contrôler les risques budgétaires», recommande Mitsuhiro Furusawa.


LIRE AUSSI: Cameroun: le FMI accorde un crédit de 666,2 millions de dollars au pays


Pour mémoire, c’est depuis juin 2017 que le Cameroun a conclu avec le FMI l’accord portant Facilité élargie de crédit, d’un montant total de 666 millions de dollars (plus de 370 milliards FCFA). Cet accord prévoit des décaissements échelonnés sur une période de 3 ans, sous réserve de la validation des revues semestrielles par le Conseil d’administration du Fonds.

Première étape réussie donc pour le gouvernement camerounais. Occasion de dire que le programme d’ajustement structurel avec le FMI vise à soutenir les efforts du pays pour restaurer la viabilité extérieure et budgétaire, et jeter les bases d’une croissance durable et inclusive, impulsée par le secteur privé.
Le 25/12/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne