Fermer

Egypte: 2 milliards de dollars pour une ville dédiée au textile

Mise à jour le 16/01/2018 à 18h08 Publié le 16/01/2018 à 18h04 Par Karim Zeidane

#Economie
usine textile

#Autres pays : L’Egypte compte construire une grande ville de 568 usines dédiée au textile et aux vêtements. Ce projet, programmé pour être réalisé en 5 phases sur 7 ans, va nécessiter un investissement de 2 milliards de dollars. Le président al-Sissi souhaite que le projet soit finalisé en 18 mois.

L’Egypte compte devenir un acteur majeur dans l’industrie du textile. Pour y arriver, le gouvernement ne compte pas lésiner sur les moyens. Ainsi, selon Tarek Kabil, ministre de l’Industrie et du commerce extérieur, le pays va construire la plus grande ville du textile et de l’habillement en Egypte. La déclaration a été faite lors d’une visite du président al-Sissi à Al-Sadat Ville.

Cette ville, qui sera érigée sur 3,1 millions de mètres cubes dans la ville d’Al-Sadat, comptera, selon le ministre, 568 usines. La réalisation de cette cité va nécessiter un investissement de 2 milliards de dollars. Selon les prévisions du ministre, 87% de ces capitaux viendront des investisseurs étrangers alors que le reliquat de 13% sera apporté par des opérateurs égyptiens.


LIRE AUSSI: L’Égypte va réaliser le plus grand complexe solaire d'Afrique à Benban


Plus concrètement, «ce projet sera mis en œuvre par la société chinoise Man Kay», a expliqué le ministre. Le groupe chinois est un conglomérat qui compte 25 filiales.
Ce méga-projet sera réalisé en 5 phases. La première sera achevée en 2020 et comptera 57 unités textiles pour un investissement initial de 230 millions de dollars. La dernière phase devrait être finalisée en 2024.


LIRE AUSSI: La BAD veut faire du secteur du textile un important levier pour l’emploi en Afrique


Toutefois, présent lors de cette importante annonce, le président al-Sissi, en pré-campagne pour sa réélection à la tête de l’Egypte pour un second mandat, a annoncé la volonté de son gouvernement d'accélérer la réalisation de cet important projet. Pour y arriver, il a annoncé que l’Etat égyptien est prêt à réaliser 50% du projet afin de boucler la construction de cette ville en 18 mois au lieu de 7 ans.

A noter qu’une fois finalisé, ce projet va permettre la création de 160 000 postes et une production annuelle estimée à 9 milliards de dollars.
Le 16/01/2018 Par Karim Zeidane

à lire aussi