Fermer

Égypte-Chypre-Grèce: une ligne d’interconnexion électrique maritime de 4 milliards de dollars

Mise à jour le 12/03/2018 à 11h56 Publié le 12/03/2018 à 10h58 Par Moussa Diop

#Economie
Câbles maritimes
© Copyright : DR

#Autres pays : L’Égypte, Chypre et la Grèce seront reliés par une ligne d’interconnexion électrique. Celle-ci, d’une capacité de 2.000 MW, permettra à l’Égypte de se connecter au réseau électrique européen. Le pays se positionne en tant que hub électrique régional.

L'Égypte compte se connecter au réseau électrique européen via des câbles d'une longueur totale de 1.707 km devant la relier à Chypre et à la Grèce. 

Au Caire, on précise que l’accord de la mise en œuvre du projet de liaison électrique entre les trois pays est en cours ainsi que les études économiques relatives à la construction, l’exploitation, la maintenance et l’assurance. Les pays étudient aussi les règlements environnementaux et les modalités de financement de cet important projet.

En attendant, selon les estimations, la réalisation du projet nécessitera un investissement de 4 milliards de dollars.

Malgré son coût, toutes les études ont montré la nécessité de la réalisation d’un tel projet. En effet, le câble maritime électrique a des avantages stratégiques pour l’Égypte. Cette source permettra au pays de se connecter au réseau électrique européen et d'assurer par conséquent sa sécurité énergétique.


LIRE AUSSI: Ethiopie-Kenya: lancement d'une ligne d'interconnexion électrique de 1,2 milliard de dollars


Le projet est bien avancé. En effet, du côté chypriote, le point de départ du câble électrique a été identifié. Et du côté de l’Égypte également, la compagnie égyptienne de transport d’électricité (EETC) a déjà fixé le point d’arrivée du câble ainsi que l’emplacement de la station de conversion HVDC.

Ce câble d’une capacité de 2.000 MW d’électricité permettra à l’Égypte de réduire ses émissions de carbone et impactera positivement les finances du pays, avec des économies en devises pouvant atteindre 10 milliards d’euros.


LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: lancement d’une ligne d’interconnexion électrique de 225 KV


A travers la réalisation de ce projet, l’Égypte se fixe aussi comme objectif de devenir un centre énergétique régional, sachant que le pays travaille également avec l’Arabie saoudite pour achever un projet d’interconnexion entre les deux pays qui échangeront quelque 3.000 MW en période de pointe, grâce à un câble sous-marin d’une capacité de 500 kv.

L’Égypte reliée par une connexion électrique avec la Jordanie étudie également la possibilité de lancer des projets d’interconnexion électrique avec les pays africains pour bénéficier de l’énorme potentiel des sources hydroélectriques de la région.

Autant de projets électriques qui permettront à l’Égypte de devenir un couloir d’énergie verte et un centre d’interconnexion électrique entre l’Europe, les pays arabes et les pays africains. 
Le 12/03/2018 Par Moussa Diop