Fermer

Cameroun-Chine: Paul Biya repart avec de nouveaux accords de coopération

Publié le 26/03/2018 à 18h49 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
xi-jinping-paul-biya-cameroun

xi-jinping-paul-biya-cameroun

© Copyright : DR

#Autres pays : Le président camerounais a achevé sa visite d’Etat en Chine, samedi, avec la signature de cinq partenariats. Ces accords devraient consolider la place de la Chine comme premier investisseur au Cameroun dans la réalisation des projets de développement.

Le président camerounais, Paul Biya, a achevé sa visite d’Etat en Chine, samedi, par la signature de cinq nouveaux accords de coopération. Lesdits accords ont été paraphés jeudi 22 mars par les deux parties, en présence des deux chefs d'Etat, renseigne la présidence camerounaise.

Le montant global de ces accords n’a pas été dévoilé. Toutefois, l’on sait que le premier accord porte sur la coopération économique et technique entre les gouvernements camerounais et chinois. Un accord similaire avait été signé en novembre 2017 à Yaoundé entre le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT) et l’ambassadeur de Chine au Cameroun.

Par cet accord, Beijing s’engageait à octroyer 8,3 milliards de francs CFA pour la construction de l’immeuble-siège de l’Assemblée nationale à travers un don sans contrepartie.


LIRE AUSSI: Cameroun: la Chine rajoute 53 milliards de FCFA pour des projets d'accès à l’eau potable


Le deuxième engagement mutuel est un mémorandum d’accord sur le développement des ressources humaines, le troisième est un protocole d’accord sur le renforcement de la coopération en matière d’infrastructures, tandis que le quatrième est un accord-cadre entre la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine et le MINEPAT.

Le dernier accord concerne le prêt concessionnel pour la phase 2 du projet d’alimentation en eau potable dans neuf villes camerounaises. La phase 1 dudit projet se matérialise déjà dans les villes de Bafoussam (Ouest), Bamenda (Nord-Ouest), Kribi et Sangmélima (Sud) qui bénéficient d’adductions en eau potable pour un montant de près de 85 milliards de francs CFA.


LIRE AUSSI: Cameroun: Exim Bank de Chine veut investir dans l’agro-industrie


Avec ce nouvel engagement, la Chine consent à débloquer près de 50 milliards de francs CFA dans le cadre de la deuxième phase dudit projet. Ces fonds vont servir à alimenter cinq autres villes camerounaises : Dschang (Ouest), Yabassi (Littoral), Maroua (Extrême-Nord), Garoua (Nord) et Garoua-Boulaï (Est), rapporte la télévision nationale camerounaise.

Ces nouveaux accords de coopération viennent ainsi consolider la place de la Chine comme premier investisseur au Cameroun dans la réalisation des projets de développement. La Chine est particulièrement présente au Cameroun dans les domaines de l’eau, la médecine, les infrastructures routières et portuaires, l’hydroélectricité, les logements sociaux, l’aéronautique civile ou encore les télécommunications.

Lors de son séjour, Paul Biya a insisté sur le rôle de la Chine comme «partenaire stratégique» du Cameroun et souhaité que les relations entre les deux pays se consolident davantage.

Le 26/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell