Fermer

Maroc: la SNI devient Al Mada et met définitivement le cap sur l'international

Mise à jour le 28/03/2018 à 14h06 Publié le 28/03/2018 à 13h56 Par Tarik Qattab

#Economie
Al Mada

#Autres pays : Ayant consolidé en 2017 une stratégie, entamée depuis 2014 et tournée vers l’international, la Société nationale d’investissement (SNI) change de nom, de signature et d’identité visuelle et entend accélérer sa transformation en fonds d’investissement panafricain à long terme. Les détails.

La Société nationale d’investissement (SNI) change de nom. Al Mada (la portée dans le temps) est désormais sa nouvelle appellation. Elle s'accompagne d'une nouvelle identité visuelle et une nouvelle signature: Positive impact. La décision relative au changement de nom a été entérinée par le Conseil d’administration, réuni ce mercredi 28 mars 2018 à Casablanca. Ce dernier entend marquer le tournant pris l’année passée dans l’évolution du groupe en fonds d’investissement panafricain. Une mutation entamée depuis 2014.

Le processus est aujourd’hui arrivé à maturité. Fixée à 11% en 2013, la contribution des activités internationales aux résultats globaux de la désormais ex-SNI est passée à 26% en 2017. Pour la seule année écoulée, et en dehors du Maroc, quelque 6,5 milliards ont été investis sur le continent. Dorénavant, la majorité -4 sur 7- des secteurs d’activité d’Al Mada s’exerce dans un cadre international, dont est issu, donc, plus du quart des résultats.


LIRE AUSSI: Maroc-Entretien: Hassan Ouriagli détaille la vision africaine de la SNI


Al Mada est aujourd’hui présent dans 24 pays d’Afrique: Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Guinée-Conakry, Guinée équatoriale, Mali, île Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo (Brazzaville), Rwanda, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo et Tunisie. Ceci, en plus de la Belgique, la France et les Emirats arabes unis.

Al Mada et pays de présence
© Copyright : DR

Désormais l’un des plus grands fonds d’investissement à capitaux privés de la scène panafricaine choisit un nom, Al Mada, porteur de significations et valeurs fortes: le temps, la portée et l’impact.

Al Mada opère dans 7 secteurs distincts. Il s’agit des services financiers avec le groupe Attijariwafa bank, Agma, Wafa Assurance, des matériaux de construction (LafargeHolcim Maroc et LafargeHolcim Maroc Afrique ainsi que Sonasid), de la distribution (Marjane Holding, Sotherma, Sopriam, Optorg), des télécommunications (inwi), des mines (Managem group), de l’énergie (Nareva), de l’immobilier et du tourisme (Ametys, Atlas Hospitality). Sur l’ensemble de ces secteurs, Al Mada se revendique aujourd’hui comme «le partenaire de premier plan du développement économique du continent africain».


LIRE AUSSI: LafargeHolcim Maroc Afrique annonce six nouvelles cimenteries


«Al Mada est un acteur du développement économique au Maroc et plus largement en Afrique», lit-on dans un communiqué rendu public à l’issue du Conseil d’administration. Et d’ajouter: «Ce changement de nom exprime ainsi notre engagement dans l’accompagnement sur la durée de grands projets structurants pour une croissance durable et partagée à l’échelle panafricaine».

La nouvelle signature d’Al Mada (Positive impact) prend ainsi tout son sens. Elle résume une vision globale et une ambition: «investir dans des entreprises et des projets structurants, faire progresser ses investissements en maturité sur le long terme, marquer le temps et l’espace de ses réalisations afin d’impacter positivement les populations et les sociétés», lit-on encore dans le communiqué.
Le 28/03/2018 Par Tarik Qattab

à lire aussi