Fermer

Cameroun: Douala veut se positionner comme la plus grande plateforme commerciale d’Afrique centrale

Mise à jour le 29/03/2018 à 10h30 Publié le 29/03/2018 à 10h19 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
Port
© Copyright : DR

#Autres pays : Douala abrite la première édition de la Foire internationale des affaires et du commerce, cadre de diffusion des produits et services aux entreprises, enseignes, marques et commerciaux. Cette foire se tient au lendemain de la signature, par le Cameroun, de l’accord-cadre de création de la ZLECA.

La métropole économique du Cameroun, Douala, abrite la première Foire internationale des affaires et du commerce (FIAC) du 24 mars au 8 avril prochain. L’événement a été officiellement ouvert ce lundi 26 mars par le ministre du Commerce, organisateur mandaté de la FIAC.

L’objectif visé est de faire de la ville de Douala, «la plus grande plateforme commerciale d’Afrique centrale, et place idéale pour rapprocher le consommateur du cœur des produits et des services», selon Pierre Zumbach, président de la Fondation Inter-Progresse.

Le mandant du gouvernement à cette foire veut qu’elle s’impose comme un rendez-vous biennal incontournable entre les marques et les consommateurs.


LIRE AUSSI: Union Africaine-ZLECA: des impacts positifs sur les échanges intra-africains, mais…


En effet, la FIAC nourrit l’ambition de réunir «sous un même toit en un seul lieu», tout ce qui peut être souhaité ou sollicité par les consommateurs, grossistes ou individuels. Sa vocation: créer les conditions optimales pour permettre aux entreprises, enseignes et marques, mais également aux commerciaux professionnels de diffuser leurs produits, services et innovations, et ce dans un «environnement  dédié, commode, moderne et sécurisé».

Quelque 700 exposants exerçant toutes les formes de commerce prennent ainsi part à cette première édition, où le «Made in Cameroon» se donne à voir sous toutes les formes: habitat et mobilier, agroalimentaire, gastronomie, cosmétique, vins et spiritueux, banques, habillement, etc.


LIRE AUSSI: CEMAC: Douala devient le hub financier d'Afrique centrale


«La FIAC est un bon exemple de foisonnement de vendeurs et acheteurs locaux et sous-régionaux qui devront désormais produire pour l’Afrique et consommer africain», a déclaré le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, à l’ouverture de la foire.

Un événement qui se tient au lendemain de la signature, le 22 mars dernier à Kigali (Rwanda), de l’accord-cadre créant une Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique par le biais d'une hausse du commerce intra-africain.

Le Cameroun fait partie des 44 Etats africains signataires de cet accord. Par cette signature, le pays «marque sa volonté de s’ouvrir à un marché africain unique et ouvert», justifie le membre du gouvernement. Ce dernier espère voir la FIAC se pérenniser comme le Salon international de l’entreprise, de la PME et de l’entrepreunariat (PROMOTE) de Yaoundé, considéré comme le plus grand rassemblement économique en Afrique centrale.


Le 29/03/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell