Fermer

Cameroun: Camair-Co remet le cap sur Lagos

Mise à jour le 29/06/2018 à 10h31 Publié le 29/06/2018 à 10h25 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
Camair-Co
© Copyright : DR

#Autres pays : La compagnie aérienne nationale qui ne desservait plus la métropole nigériane depuis trois ans vient de renouer avec cette destination. Le management de l’entreprise camerounaise envisage maintenant de relier d’autres villes du Nigeria.

Depuis le week-end dernier, la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), la compagnie aérienne nationale, dessert à nouveau Lagos au Nigeria. La destination avait été abandonnée il y a trois ans, en raison des difficultés connues par l’entreprise. Mais depuis quelques mois, Camair-Co va mieux.

La compagnie aérienne proposera désormais trois vols par semaine vers Lagos, au départ de Douala, la métropole économique. A savoir les mardis, jeudis et samedis. Cette liaison sera opérée en Boeing B737 et Q400 Bombardier, dernière acquisition de l’entreprise pour renforcer sa flotte aérienne.


LIRE AUSSI: Cameroun: Camair-Co renforce sa flotte et confirme son redressement


«C’est un nouveau point de repère entre le Nigeria et le Cameroun. Cela stimulera le commerce, les événements commerciaux et socioculturels entre nos deux pays», a déclaré le consul général du Cameroun à Lagos, Ekorong Dong, au sujet de l’ouverture de cette liaison. A terme, le management vise d’autres villes du géant voisin. Entre autres, Enugu, Abuja et Port-Harcourt. Et comme l'a annoncé le Conseil d’administration qui s'est tenu récemment, la compagnie devrait à présent s’attaquer à Bamako au Mali.

La diversification des dessertes de Camair-Co intervient dans un contexte d’embellie pour la compagnie aérienne. En attendant la consolidation des résultats du deuxième trimestre de l’année 2018, les trois premiers mois ont été satisfaisants.


LIRE AUSSI: Cameroun: Camair-Co de retour dans le ciel africain


Selon les chiffres communiqués, l’entreprise a transporté 77.628 passagers dans le Cameroun et dans la sous-région Afrique centrale depuis le début de l’année, contre 33.015 à la même période en 2017. Soit un volume d’activité qui a plus que doublé. Le chiffre d’affaires cumulé est passé de deux milliards de francs CFA au premier trimestre 2017 à plus de six milliards de francs CFA en 2018 pour la même période.


 
Le 29/06/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi