Fermer

Rwanda. e-commerce: le géant Alibaba fait de Kigali son hub africain

Mise à jour le 08/11/2018 à 13h20 Publié le 08/11/2018 à 13h04 Par Moussa Diop

#Economie
Jack Ma et Paul Kagame

Paul Kagame, président du Rwanda, et Jack Ma, Président d'Alibaba.

© Copyright : DR

#Autres pays : Alibaba vient d’implanter sa plateforme régional eWTP –Electronic world trade platform- AFrica à Kigali, au Rwanda. Avec ce premier hub africain, le géant chinois compte faciliter l’accès aux PME rwandais au marché chinois et mondial.

Le géant chinois Alibaba Group s’implante au Rwanda. Le groupe y a lancé sa première plateforme mondiale d’e-commerce au niveau du continent et compte en faire son premier hub africain. La plateforme régionale a été lancée par le président Paul Kagame et le PDG d’Alibaba Group, Jack Ma.

Pour le président Kagame, «la plateforme de commerce mondial stimulera la capacité et la compétitivité des entrepreneurs et acteurs d’affaires».

Le lancement de l’eWTP ou «Electronic world trade platform» vise à promouvoir le dialogue public-privé dans le but de favoriser un environnement politique et commercial efficient et permettre par la suite aux PME du continent de participer au commerce électronique transfrontalier.


LIRE AUSSI: Rwanda: les PME exhortées à prendre le pari du commerce électronique


Au-delà, cette plateforme vise à permettre aux entreprises rwandaises, notamment les PME, de conquérir le marché mondial via le canal d’Alibaba. Ainsi, grâce à cette plateforme, les PME rwandaises pourront vendre leurs produits aux acheteurs chinois. Ce qui est une véritable opportunité, quand on sait le potentiel et la taille du marché chinois et son 1,4 milliard de consommateurs.

La plateforme devrait ainsi stimuler les PME rwandaises, opérant dans l’export du thé, du café, des produits artisanaux, ainsi que celles opérant dans le secteur du tourisme.

Pour le patron du géant chinois, Jack Ma, l’Afrique est un terrain d’avenir et il y multiplie les initiatives. C’est ainsi qu’il a lancé Netpreneurs Prise, un concours dédié aux fondateurs africains de start-up. Un prix de 10 millions de dollars sera partagé à une centaine d’entrepreneurs du continent sur les 10 prochaines années.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Société Générale veut généraliser le e-commerce


Enfin, le choix de Kigali pour l’implantation de cette première plateforme de commerce électronique mondiale d'Alibaba, la second du groupe chinois à l'internaional après celle de la Malaisie, n’est pas fortuit. Ce petit pays de l'Afrique de l’est, par sa superficie, est considéré comme l’épicentre de la révolution numérique en Afrique.

Après cette porte d'entrée, Alibaba cible d'autres pays africains qui offrent un potentiel de développement et surtout des conditions proches du Rwanda en matière de développement du numérique dans le but d'accéder à un marché de plusieurs centaines de millions de consommateurs et de vendeurs potentiels.
Le 08/11/2018 Par Moussa Diop