Fermer

Côte d’Ivoire: Société Générale veut généraliser le e-commerce

Publié le 22/11/2016 à 20h56 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
e-commerce
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Abidjan sera la rampe de lancement du partenariat signé ce lundi entre le groupe Société Générale et American Express. L’idée est de défricher le champ du commerce électronique encore à ses débuts au niveau de nombreux pays de l'Afrique de l'ouest.

Le groupe français Société Générale est engagé depuis ce lundi dans un partenariat d’acquisition marchand avec American Express au profit de huit de ses filiales africaines, avec la Côte d’Ivoire comme base de lancement.

Ce partenariat a pour cadre le e-commerce ainsi que sur les paiements de proximité effectués via un Terminal de paiement électronique (TPE). Il s’agira en particulier d’offrir au citoyen la possibilité de régler ses achats par paiements électronique chez un commerçant proche, un privilège jusque-là réservé aux grandes surfaces.


LIRE AUSSI :
Un Camerounais devient le 1er africain DG de la filiale sénégalaise de la Société générale
Rwanda: les PME exhortées à prendre le pari du commerce électronique


Leader du secteur bancaire en Côte d’Ivoire, la SGBCI, la filiale locale, va donc se lancer dans un secteur encore embryonnaire alors que le potentiel reste important. En effet, avec le succès du mobile money, quelques tentatives avaient été lancées sans faire long feu. Ce, alors que de nombreux sites de vente en ligne tels Jumia ou Cdiscount enregistrent un franc succès.

L’enjeu pour le groupe bancaire est de «capter de nouveaux flux, et d’augmenter ses revenus en proposant un nouvel outil de paiement à sa clientèle», note un communiqué.

Après la Côte d’Ivoire, suivront le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, la Guinée, Madagascar et le Sénégal.
Le 22/11/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet