Fermer

Egypte. Canal de Suez: 76,14 milliards de livres égyptiennes de recettes en 9 mois

Mise à jour le 20/04/2019 à 10h26 Publié le 19/04/2019 à 16h14 Par Karim Zeidane

#Economie
Canal de Suez

Canal de Suez

© Copyright : DR

#Autres pays : Le Canal de Suez continue à être une véritable vache à lait pour l’économie égyptienne. Au cours des 9 derniers mois, il a généré 76,14 milliards de livres de recettes. Les autorités en charge de la gestion du Canal souhaitent augmenter les recettes de 1 milliard de dollars.

Avec les transferts de la diaspora égyptienne et les revenus du tourisme, les recettes du Canal de Suez constituent l’une des principales entrée de devises de l’Egypte.

Au terme des 9 mois de l’exercice fiscal –de juillet 2018 à mars 2019-, les recettes du Canal ont atteint 76,14 milliards de livres égyptiennes (4,42 milliards de dollars), soit un peu plus des recettes enregistrées durant l’exercice 2016-2017 (73,3 milliards de livres égyptiennes).

A ce niveau, il est fort probable que les recettes de l’exercice en cours dépassent ceux, record, de l’exercice 2018-2018 de 99,1 milliards de livres égyptiennes, soit 5,6 milliards de dollars.

Le niveau des recettes exprimé en livre égyptienne est d’autant plus appréciable, du fait que la monnaie égyptienne s’est fortement appréciée vis-à-vis du dollar après la forte «dévaluation» de 2017.


LIRE AUSSI: Crise du Golfe: l’Egypte interdit aux navires qataris d’accoster dans les ports du canal de Suez


Etant une source sûre de recettes du fait du rôle stratégique du canal dans les échanges internationaux de marchandises, le gouvernement égyptien souhaite accroitre sensiblement les recettes générées par le canal de 1 milliard de dollars supplémentaires au terme de l’exercice en cours.

L’Egypte compte doubler les revenus générés par le Canal à l’horizon 2023 pour atteindre 13,2 milliards de dollars. Pour y parvenir, le gouvernement égyptien table sur des investissements et des incitations accordées aux compagnies maritimes empruntant le canal, par l’amélioration de la sécurité au niveau de la région et les effets qu’induirait la Zone économique du canal de Suez qui s’étend sur 461 kilomètres carrés.


LIRE AUSSI: Egypte: les recettes du canal de Suez en hausse en 2017


Les autorités souhaitent faire de la Zone économique du canal de Suez (SCZone) le poumon du développement économique de l’Egypte dans les années à venir.

Les investissements dans la SCZone ont généré 600 millions de dollars de revenus au cours de leur première année d’exploitation.

Les responsables étudient actuellement environ 13 secteurs pour déterminer ceux qu’il faut privilégier au niveau de la SCZone, dont le raffinage du pétrole, les produits pétrochimiques, l’agroalimentaire, l'industrie pharmaceutique, etc.

Rappelons que pour la période 2017-2018, ce sont 52.200 navires qui ont emprunté le canal pour un volume de chargement estimé à environ 3 milliards de tonnes.
Le 19/04/2019 Par Karim Zeidane

à lire aussi