Fermer

Union Africaine: le Nigeria et le Bénin adhèrent à la Zlec

Mise à jour le 08/07/2019 à 17h55 Publié le 07/07/2019 à 12h50 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Union africaine
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Nigéria, la première puissance économique africaine, et le Bénin ont rejoint la Zone de libre échange continentale (Zlec), lors de l’ouverture du sommet de l’Union africaine à Niamey. Désormais, un seul pays africain n'est pas encore membre du plus vaste marché de libre-échange du monde.

Le président nigérian Muhammadu Buhari et le président béninois Patrice Talon ont signé l’accord au Palais des Congrès, sous les applaudissements de leurs homologues africains présents. Le sommet de l’UA doit donner lieu au lancement officiel de la Zlec dans la journée.

54 des 55 pays de l’UA feront donc partie de la Zlec. Seule l’Érythrée n’a pas adhéré. Le Nigeria avait promis de signer en début de semaine mais la signature du Bénin n’avait pas été annoncée.

“C’est le plus grand événement historique pour le continent africain depuis la création de l’OUA (Organisation de l’unité africaine) en 1963”, estime l’hôte nigérien, le président Mahamadou Issoufou, un des plus ardents promoteurs de la zone.


LIRE AUSSI: Union africaine: entrée en vigueur de la Zleca ce 30 mai, le Maroc en cours de ratification


La Zlec doit à terme constituer un marché de 1,2 milliard de personnes et permettre de faire passer les échanges intra-africains de 15% à 60%, selon l’UA, et constituer “un pas vers la paix et prospérité”.

D‘âpres négociations se poursuivent toutefois en coulisses sur sa mise en oeuvre progressive. Le marché devait être actif à partir de 2020.
Le 07/07/2019 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi