Fermer

Renault: le constructeur français va assembler des véhicules au Nigeria

Mise à jour le 18/07/2019 à 19h00 Publié le 18/07/2019 à 18h58 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Renault: le constructeur français va assembler des véhicules au Nigeria
© Copyright : DR

#Autres pays : Renault va produire et distribuer des véhicules au Nigeria grâce à une coopération avec un conglomérat local, a annoncé jeudi le constructeur automobile dans un communiqué.



Deux modèles à bas coûts, la berline Logan et le SUV (4x4 de loisir) Duster "seront assemblés dans une usine existante" du groupe nigérian Coscharis à Lagos "à partir d'octobre 2019", a indiqué le constructeur français.

Deux autres modèles issus de sa gamme "low cost", la petite citadine Kwid et le pick-up Oroch, seront importés du Brésil.

"Ces quatre modèles seront distribués dans tout le Nigeria par l'intermédiaire du réseau commercial de Coscharis Motors", a précisé le groupe au losange.

Le constructeur de Boulogne-Billancourt, qui part de zéro dans ce pays, vise dans un premier temps une part de marché de 5 % soit environ 900 immatriculations annuelles, a indiqué une porte-parole interrogée par l'AFP.


>>>LIRE AUSSI: Nigeria: le milliardaire Dangote rachète Peugeot Automobile Nigeria


Renault revendique une position de leader en Afrique avec 18 % de parts de marché. Il écoule notamment des volumes importants au Maroc, en Algérie, en Afrique du Sud et en Egypte.

"Avec une population de plus de 200 millions d'habitants, le Nigeria est un pays africain stratégique où le groupe Renault va étendre sa présence", a commenté Fabrice Cambolive, directeur des opérations de la région Afrique-Moyen-Orient-Inde Pacifique.

Coscharis, créé en 1977, est présent dans divers secteurs d'activité de l'économie nigériane (automobile, technologies de l'information, logistique, agriculture, alimentation, immobilier, santé).

Ce groupe a commencé à assembler des véhicules fin 2015 et dispose de points de vente et de service automobile dans tout le pays, dont 5 concessions à Lagos.

Le 18/07/2019 Par Le360 Afrique - Afp