Fermer

Mauritanie: Kinross Gold Corporation veut consolider sa position

Mise à jour le 13/09/2019 à 11h47 Publié le 13/09/2019 à 11h45 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
tasiast
© Copyright : DR

#Autres pays : Engagé depuis quelques années dans l’exécution d’un Plan d’expansion d’une mine d’or en deux phases, dans un contexte évolutif, Kinross Gold Corporation, une société canadienne exploitant le site de Tasiast (Nord de la Mauritanie), entend poursuivre et consolider sa position dans le pays.

Cette entreprise est le premier investisseur privé de la place, et est déterminé à jouer un rôle de partenaire-clé pour le développement de la Mauritanie.

Cette orientation est réaffirmée dans une déclaration de Kinross est rendue publique hier, jeudi 12 septembre, au lendemain d’une audience que le nouveau président mauritanien, Mohamed Cheikh El Ghazouani, investi le 1er août dernier, a accordé au Président directeur général de la société, J. Paul Rollinson.

Au terme de sa rencontre avec le nouveau dirigeant de la Mauritanie, le PDG de Kinross a réitéré «l’engagement continu de l’entreprise envers le pays pour le développement de la mine, sa mise en opération sécurisée, conformément aux meilleures pratiques internationales. Tasiast est un contributeur de l’économie mauritanienne et continuera à générer des avantages significatifs grâce aux impôts et redevances, au développement des compétences techniques de la main d’œuvre, aux achats locaux et au soutien aux communautés locale».


LIRE AUSSI: Mauritanie: un investissement de 590 millions de dollars pour l'extension de la mine d'or de Tasiast


Ainsi, dans le programme d’extension de la mine de Tasiast, «Kinross est sur le point d’achever le financement d’un projet à hauteur de 300 millions de dollars us, avec l’appui de la Société Financière Internationale (SFI), Export et Développement du Canada (EDC) et deux banques commerciales».

L’importance des activités de la mine d’or de Tasiast dans l’économie mauritanienne peut être illustrée par quelques chiffres.

Ainsi «de 2011 à 2017, Kinross a versé 1,6 milliards de dollars aux entreprises sous-traitantes dans le cadre des activités de la mine d’or de Tasiast, 320 millions de dollars de salaires bruts, 580 millions de dollars à l’Etat, sous forme d’impôts, redevances et taxes, lui rapportant 5,5% de ses revenus», selon les chiffres de l’entreprise.

7 tonnes d’or ont été extraits de la mine d’or de Tasiast en 2018, alors que les nouveaux investissements permettent désormais de traiter 15.000 tonnes de minerai/jour, avec un seuil de 20.000 tonnes/jour, désormais à la portée de l’entreprise.

Toutefois, TASIAST Mauritanie Limited (TML SA) a été confrontée à des conflits sociaux récurrents, du fait d’une stratégie de réduction de ses coûts de production.
Le 13/09/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya